Cyclisme : Le sacre de Cipollini

«Super Mario», comme le surnomment ses supporters, devient à 35 ans champion du monde de cyclisme sur route. Un sprint magistral a conduit, dimanche, ce grand favori à sa plus belle consécration sur le circuit belge de Zolder. Il a devancé l’Australien Robbie McEwen, alors que l’Allemand Erik Zabel arrive en troisième position. «C’est incroyable tout ce que j’ai pu faire cette année», s’est félicité Cipollini sur la ligne d’arrivée. La première participation de ce cycliste italien en championnat du monde a été une parfaite réussite.
Cipollini a conclu le travail de l’équipe italienne qui a fourni un grand effort spécialement dans les derniers tours de circuit. Le peloton groupé n’a été divisé qu’à trois kilomètres de l’arrivée, par une grosse chute collective. A signaler la malheureuse prestation de l’Espagnol Oscar Freire, tenant du titre, qui a été écarté du sprint par un incident mécanique dans les deux derniers kilomètres. Ces mondiaux ont été marqués également par la dernière course du Français Laurent Jalabert, 33 ans. Ancien numéro 1 mondial, il n’a pas pu s’illustrer. «C’était très rapide, et dès les deux premiers tours on a vu ce qui pouvait se passer à l’arrivée. J’étais très tendu ce matin, c’est allé mieux ensuite. J’aurais aimé faire mieux, mais c’était difficile. En tout cas Cipollini est un beau vainqueur, un beau champion du monde.», a-t-il déclaré.
La carrière de Cipollini devait se terminer début juillet après l’annonce de la retraite du cycliste. L’Italien revient par la suite sur sa décision, sans véritable explication pour disputer la Vuelta en guise de préparation pour les mondiaux de Zolder. Depuis 1989, année de ses débuts dans le circuit professionnel, Cipollini a remporté plusieurs sacres dont les derniers sont ses succès dans la grande classique italienne Milan-Sanremo puis Gand-Wevelgem. Il a porté aussi à 40 le nombre de ses victoires d’étape dans le Giro (Tour d’Italie). Il a donné à son pays sa première victoire depuis 1992, année où Gianni Bugno s’illustra.
Ce championnat du monde, disputé sur un parcours plat, a donné lieu à la course la plus rapide de son histoire. Plusieurs tours ont été bouclés à plus de 50 km/h.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *