De nombreuses surprises

Le vainqueur de la dernière Ligue des Champions, le Réal Madrid, devra encore patienter avant de décrocher son billet pour la deuxième phase de la compétition.
Evoluant devant leur public, les Madrilènes ont confirmé leur baisse de régime après leur défaite samedi en championnat face au Santander (2-0). Les co-équipiers de Zidane ont pourtant mené à la marque (2-0), avant que l’AEK Athènes ne revienne à la marque en fin de partie. Les deux buts des locaux ont été signés par l’Anglais Steve McManaman. Dans l’autre match du groupe, l’AS Rome a toutefois rendu le nul des madrilènes moins amers en se montrant incapable de battre les modestes Belges de Genk (0-0) à domicile. Les Madrilènes conservent pourtant la tête de leur groupe, avec 8 points, devant l’AS Rome (5 points).
A Londres, dans son sanctuaire d’Highbury, le champion d’Angleterre Arsenal a créé la surprise en s’inclinant contre Auxerre. Les Anglais se sont retrouvés menés 2-0 après 27 minutes de jeu uniquement avant de pouvoir réduire la marque par le Nigérian Kanu (2-1). Cette défaite des Gunners qui met fin à trois victoires d’affilée en Ligue des champions, constitue leur deuxième revers consécutif en quatre jours après celui face à Everton en championnat. Elle remet à plus tard leur qualification pour la deuxième phase. « Nous avons tout donné dans la seconde période, mais nous n’avions pas les ressources, physiques et mentales, pour renverser la situation. Il y a des périodes comme ça, des cycles, où la situation est plus difficile. On s’en remettra.», a déclaré le coach d’Arsenal, Arsène Wenger. Le principal rival dans ce groupe A, le Borussia Dortmund, n’a pas profité du mauvais pas des Anglais puisqu’il a été tenu en échec à domicile par le PSV Eindhoven (1-1).
Dans le groupe B, Valence, champion d’Espagne en titre et finaliste malheureux de la compétition à deux reprises en trois ans, a loupé sa qualification pour la seconde phase (une victoire lui suffisait) en concédant le nul chez les Suisses du FC Bâle (2-2).
Les Espagnols gardent cependant la tête de leur groupe avec 10 points, talonnés par les anglais de Liverpool (7 points) qui ont réussi la plus large victoire de la soirée. Ils se sont imposés à Moscou contre le Spartak (3-1), lanterne rouge du groupe. Enfin, dans le groupe D, les deux premiers, l’Olympique lyonnais et l’Inter Milan, se sont neutralisés au terme d’une superbe rencontre, ponctuée par un 3-3 à Lyon. Dans l’autre match du groupe, Rosenborg a obtenu le nul sur le terrain de l’Ajax Amtesrdam (1-1).
Les Néerlandais réalisent là la mauvaise opération de la soirée. L’OL conserve pourtant la tête de ce groupe avec 7 points. Les milanais pointent à deux longueurs devant l’Ajax (5 points) et Rosenberg (3 points).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *