Défaite du Real à domicile, le Barça leader

La victoire contre l’AS Rome en Ligue des Champions (4-2) n’a pas permis au Real de se remettre sur de bons rail en championnat. Le club, toujours en proie au doute, s’est fait surprendre par un contre assassin de Luque juste avant la pause (45+1). Face à sa bête noire, qui s’était déjà imposée au Santiago Bernabeu en finale de la Coupe d’Espagne le jour du centenaire du Real, les Madrilènes ont vainement tenté de revenir au score. A part quelques gros instants de pression en toute fin de match, le Real ne s’est pas créé de grosses occasions face à un adversaire également en plein doute.
Cette défaite place le Real à sept points de son ennemi historique le FC Barcelone. Loin de ses performances des dernières semaines, le FC Barcelone a souffert pour arracher la victoire contre Numancia, combatif promu et habitué à « couper les têtes ». Les Catalans ont longtemps buté sur une défense bien organisée avant de finalement trouver l’ouverture à la 70e minute d’une tête du Suédois Henrik Larsson, nouveau chouchou du Camp Nou après avoir été l’idole du Celtic Glasgow. Le Barça s’est créé de nombreuses occasions en fin de rencontre sans pouvoir se mettre à l’abri. Le club a en outre perdu sur blessure sa recrue, l’ancien Lyonnais Edmilson. Meurtri après sa défaite à Brême (2-1), sans de nombreux titulaires (Vicente, Aimar, Mista ou Ayala), Valence n’a lui pas pu faire mieux qu’un nul contre le Betis à Séville.
Après avoir rapidement ouvert le score par sa recrue italienne Marco Di Vaio, auteur de son cinquième but de la saison d’un tir du droit à ras de terre (10), les Valenciens se sont faits rejoindre à la 30e sur un but du Brésilien Edu bien servi par son compatriote Ricardo Oliveira, ravi de signer une passe décisive face à son ancien club qui n’avait pas voulu de lui à la fin de la saison dernière. Dimanche, lors des autres matches, les petits se sont révoltés. Ainsi, Getafe, plus petit budget de la D1, a écrasé 3-1 l’Athletic Bilbao, pourtant qualifié pour la phase de poules de la Coupe de l’UEFA. Albacete, autre petite cylindrée, a lui souffert sang et eau pour arracher une difficile victoire (1-0 contre le premier leader de la Liga, l’Espanyol Barcelone.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *