Demi-finales: Un Cameroun ambitieux contre un Ghana revanchard

Demi-finales: Un Cameroun ambitieux contre un Ghana revanchard

Le Ghana est favori mais nous n’avons pas peur de cette équipe. Les Ghanéens ont leurs qualités, nous aussi. Nous allons exploiter leurs faiblesses, et respecter les consignes de l’entraîneur.

Neuf ans après leur duel à ce même stade de la compétition, le Cameroun retrouve un adversaire qu’il connaît très bien pour l’avoir rencontre au même stade de la compétition précisément au soir du 7 février 2008. En demi-finale de la CAN que leur pays organisait, les Ghanéens se faisaient sortir devant leur public du stade d’Accra.

Rappel pour les mémoires frappées d’amnésie. Le match qui semblait serré entre les deux sélections allait se débrider avec l’entrée en jeu d’Alain Nkong alors sociétaire du club CF Atlante au Mexique. Entré à la 63e minute de jeu à la place de Joseph-Désiré Job, Nkong a marqué huit minutes plus tard après avoir été servi dans la profondeur par Samuel Eto’o fils. Les Lions Indomptables étaient alors portés par un Samuel Eto’o des grands jours qui a survolé la CAN avec une équipe que Otto Pfister avait bâtie autour de lui.

Cependant, les temps ont changé. Des joueurs sont partis, d’autres endossent le maillot. Mais quoi qu’il en soit, les hostilités restent les mêmes. Les Ghanaéns affronteront le Cameroun  avec sans doute les images de ce revers taraudant leur esprit. Surtout qu’André Ayew et Asamoah Gyan qui faisaient déjà partie du groupe battu restent encore en activité avec la sélection. Une aubaine pour prendre sa revanche malgré les années écoulées.

Et ce n’est pas la seule motivation qui poussera Ayew et ses consorts à régler leur compte. L’autre échec qui pourra doper les Ghanéens est l’élimination des Black Queens par les Lionnes Indomptables d’Aboudi Onguéné (1-0) en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations dames (Cameroun 2016). Néanmoins, les joueurs ghanéens sont conscients de la lourde tâche qui leur incombe.

L’attaquant  Jordan Ayew a estimé que son équipe aura «fort à faire» face au Cameroun.

«Il reste encore deux matchs (demi-finale et finale), mais le premier surtout va être très compliqué», a reconnu le frère cadet d’André Ayew.

Il y a donc plus d’une raison pour que ce match soit une véritable occasion d’assister à un football ouvert, engagé et surtout plein de motivation.

Quant au Cameroun, il affiche de solides ambitions pour décrocher un cinquième trophée. «Le Ghana est favori mais nous n’avons pas peur de cette équipe. Les Ghanéens ont leurs qualités, nous aussi. Nous allons exploiter leurs faiblesses, et respecter les consignes de l’entraîneur». C’est de cette manière que nous ferons encore un bon résultat. On est venu faire honneur à notre pays», a déclaré confiant le milieu défensif camerounais Arnaud Djoum.

Le Cameroun, dont la dernière finale remonte à 2008 (perdue face à l’Egypte 1-0), s’est qualifié pour le dernier carré aux dépens du Sénégal aux tirs au but.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *