Déplacement périlleux pour le leader à El Hoceima

Déplacement périlleux pour le leader  à El Hoceima

Contentons-nous d’évoquer ce qui nous est proposé. A commencer par le choc qu’abritera le stade Mimoun Al-Arsi. Après avoir été malmené par le FUS, le Wydad a vite retrouvé ses esprits et rechargé ses batteries en assommant un Kawkab méconnaissable (4-0). Ce jour-là, les hommes de Hicham Dmiai étaient hors sujet et s’avéraient vaincus devant les assauts à outrance menés par Malick Evouna- auteur, d’un hat-trick- et Bakary Kouné. Cela a été un énorme coup d’arrêt. A dire vrai, l’équipe casablancaise est plus forte que la saison passée.

Les Wydadis, forts de leur statut de leader, s’apprêtent à rallier Al Hoceima pour y croiser le fer avec son club local, le Chabab Rif d’Al Hoceima. Ce dernier  doit forcément sortir l’artillerie lourde pour espérer stopper son hôte du jour. Un dispositif qui lui a fait défaut en s’inclinant en terre fassie lors de la précédente journée. La réaction est obligatoire. Les partenaires de Abdessamad El M’barki ont intérêt à sortir du ventre mou du classement afin d’échapper au purgatoire. Quant aux Gharbaouis, ils ne semblent pas au mieux de leur forme. Après cinq défaites d’affilée, les protégés de Hicham Idrissi ont renoué avec la victoire en venant à bout des Berkanis. Le but inscrit par Alaa Meskini a ramené un peu de sécurité au sein du groupe. Par ce succès, le KAC a cessé au moins de courber l’échine. Va-t-il s’arrêter-là ou continuer à broyer du noir ? En tout cas, son voyage à Khénifra ne sera pas de tout repos pour ne pas dire semé d’embûches.

L’équipe zayanie n’a été battue par l’OCK que par le plus petit des écarts. Depuis l’entame de la phase retour, les coéquipiers de Mohamed Ounajem ont enregistré une progression non négligeable, abstraction faite du classement. Ils défendent bien et attaquent constamment. Seulement, les résultats ne suivent pas. En recevant leur adversaire du jour, les poulains de Kamal Zouaghi doivent lutter de toutes leurs forces pour sortir la tête de l’eau et ne pas sombrer.
Même son de cloche pour l’IZK, cet autre mal loti, qui ne doit pas s’attendre à un traitement de faveur de la part du DHJ. Pour les Zemmouris, les journées passent et se ressemblent. Ils sont conscients que leur parcours n’a pas été à la hauteur des espérances. D’où les résultats catastrophiques et une place de lanterne rouge, synonyme de descente aux enfers.

A tel point que leurs supporters ne veulent pas que la scène de Rabat se répète à domicile (après la défaite subie face au FUS). En face, les visiteurs tenteront de profiter de leur forme actuelle pour signer une autre victoire après celles obtenues aux dépens du MAT et du RCA. Seul bémol, le partage des points avec l’ASFAR. Dans cette rencontre déséquilibrée, il ne serait pas surprenant de voir Tarek Mostapha amener ses boys à vaincre et à convaincre.
Après une série de mauvais résultats, l’AS FAR respire mieux. L’appel de Boudrâa au chevet de l’équipe a provoqué un déclic au sein de l’effectif avec un esprit différent et une remontée spectaculaire. Cette métamorphose encourage à aller de l’avant. Après un score de parité au stabe Al Abdi les Chakir, Anouar, Zekroumi, Khaliki veulent profiter de l’avantage du terrain pour venir à bout des Safiots, leurs hôtes du jour.
Statistiquement, les deux formations ont le même nombre de points et occupent le même rang au classement. Mais une chose est certaine : le onze safiot coaché par Fertout n’est pas à prendre à la légère et surtout à rentrer bredouille au bercail. Ce qui explique que la partie sera âprement disputée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *