Dernier test pour M’hamed Fakhir

Dernier test pour M’hamed Fakhir

Jour «J» pour M’hamed Fakhir et ses hommes. C’est ce soir qu’aura lieu le dernier test pour les lions de l’Atlas avant d’affronter le Zimbabwe dans le cadre des qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations 2008 qui se tiendra au Ghana.
Au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, l’équipe nationale va rencontrer en match amical la formation tunisienne. Un match qui permettra au coach national d’arrêter une première liste des joueurs qui formeront l’ossature de l’équipe nationale qui affrontera le Zimbabwe.
Pour ce tour de chauffe, Fakhir avait initialement retenu une liste de 23 joueurs marquée par un retour de l’attaquant Othmane El Assas qui évolue au Qatar et l’arrivée du gardien Karim Fegrouch (Moghreb de Fès). Nadir Lamyaghri, l’autre keeper retenu par le sélectionneur marocain, ne fera pas partie de la fête. Le gardien du Wydad de Casablanca vient, en fait, de quitter le Maroc pour rejoindre un club émirati. Côté tunisien, Silva Dos Santos, l’attaquant vedette de Roger Lemerre, sera lui aussi absent en raison d’une blessure.  Ce soir, les deux formations évolueront sous la loupe de deux sélectionneurs en quête de la bonne combinaison. Dans le cadre des qualifications pour la CAN 2008, la Tunisie joue dans le groupe 4 en compagnie du Soudan, des Seychelles et de l’Île Maurice. Les protégés de Roger Lemerre ont été tenu en échec par l’Île Maurice (0-0) et se sont imposés face au Soudan sur un score étriqué (1-0). Le sélectionneur français cherche donc à donner un nouveau souffle à son équipe. Pour M’hamed Fakhir, il sera plutôt question de préparer le duel à haut risque face à la redoutable équipe Zimbabwéenne. Un adversaire de taille. La formation du Zimbabwe est connue pour son jeu agressif surtout que l’ensemble de ses joueurs évoluent au championnat anglais.
«La difficulté de notre tâche à Harare réside en particulier dans le fait que l’équipe du Zimbabwe est composée de jeunes joueurs forts physiquement qui optent pour le jeu anglo-saxon», avait auparavant reconnu M. Fakhir. En dépit de l’aspect "expérimental" de la rencontre, ce match aura aussi un goût de revanche. Depuis la douloureuse défaite en finale de la CAN 2006, les Aigles de Carthage sont devenus une véritable "bête noire" pour l’équipe nationale. Ils ont même été derrière la non-qualification du Maroc pour le mondial 2006 en Allemagne. Une victoire des protégés de M’hamed Fakhir sera donc plus que symbolique. Elle leur permettra d’entamer les prochaines phases des qualifications pour la CAN-2008 sous de bons auspices.
En tout cas, l’équipe nationale est appelée à assurer pour rassurer. Tous les regards seront braqués sur le Complexe Prince Moulay Abdellah. Les lions de l’Atlas vont-ils rugir ?

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *