Des athlètes et des nobles causes

La double championne du monde des 400 m, Nezha Bidouane a signé, samedi dernier à Rabat, une convention avec l’association « Avenir » des parents et amis des enfants atteints du cancer, pour une période illimitée. Une convention aux termes de laquelle l’association bénéficiera des services de l’athlète marocaine la plus titrée et de son image de marque dans toute action visant la collecte de dons et l’organisation de campagnes de sensibilisation de la société sur la gravité de cette maladie qui constitue la 3ème cause de mortalité au Maroc. Une initiative des plus louables, précédée par celle du meilleur athlète de l’année, Hicham el Guerrouj. Ambassadeur bénévole du fonds des nations unies pour l’enfance au Maroc, le triple champion du monde ne cesse d’accumuler les actions en faveur de l’enfance marocaine. La dernière en date a été la séance de sensibilisation au profit des enfants diabétiques qu’El Guerrouj a animée. L’événement a eu lieu le 5 décembre dernier à l’institut national d’athlétisme et s’est rapporté au sport et les précautions que doivent prendre les patients pour une pratique sportive sans risques. L’ancienne athlète marocaine Fatima Aouam a également été nommée ambassadrice bénévole de l’Unicef au Maroc. Aouam est la troisième athlète marocaine désignée comme ambassadrice de cette institution internationale, après Hicham el Guerrouj et l’ex-championne olympique Nawal el Moutawakkil. Sans oublier le légendaire footballeur marocain Abdelmjid Dolmi qui fait figure de pionnier en la matière. Plus que des titres, il s’agit d’un travail de fourmis pour mener à bien des missions à caractère social qui contribuent à l’élaboration de projets concrets, à même d’assurer un meilleur avenir de notre pays. Un avenir que seule une solidarité entre toutes les composantes de notre société pourrait garantir. Les athlètes, porte flambeau du sport national, passent au premier lieu. Conscients de l’image positive qu’ils reflètent sur la scène nationale et internationale, ils n’hésitent pas à exploiter la renommée dont ils bénéficient pour aider à améliorer les conditions des catégories sociales qui en ont le plus besoin. C’est aussi une belle façon de donner l’exemple à bien d’autres joueurs et sportifs marocains, les internationaux notamment, pour se joindre à cette grande marche de solidarité qu’a entamée le Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *