Des chocs en perspective

Le leader du groupe A se déplace en Belgique pour affronter l’équipe d’Anderlecht. Cette dernière se doit de remporter la victoire si elle veut garder ses chances intactes pour passer à la seconde phase de la compétition, surtout qu’elle est lanterne rouge de la poule avec 4 points. Mais le match choc de ce groupe opposera le champion d’Allemagne au Celtic Glasgow. Pour cette rencontre, le milieu du terrain brésilien du Bayern Munich, Zé Roberto, est incertain. Rentré vendredi des matches de qualification du Mondial-2006 avec le Brésil, il souffre de problèmes musculaires au dos. «ça va être critique», a estimé l’entraîneur Ottmar Hitzfeld. Ce dernier devra également se passer de Mehmet Scholl, d’Alexander Zickler et de Sebastian Deisler, dont la dépression, rendue publique vendredi, a affecté ses coéquipiers. En revanche, Tobias Rau sera de nouveau disponible. Les rencontres de mardi, pour le compte du groupe B, seront également très disputées. Arsenal, qui a conforté samedi sa place de leader du Championnat d’Angleterre en remportant sa dixième victoire de la saison à Birmingham (3-0), a préparé au mieux son match de la dernière chance, à Milan contre l’Inter. Le club londonien, qui réalise l’un des meilleurs débuts de championnat de son histoire, est invaincu sur son île depuis 13 rencontres, mais est loin d’être aussi impressionnant sur la scène européenne. Après un départ catastrophique, les Gunners ont attendu la quatrième journée de la C1 pour relever la tête et enfin remporter leur première victoire, aux dépens du Dynamo Kiev (1-0). «C’était un match difficile, les joueurs ont montré beaucoup de combativité et un bel esprit d’équipe »», a commenté leur entraîneur Arsène Wenger. En plus de cette rencontre mettant aux prises leader et lanterne rouge, un derby régional est également au programme de ce groupe B. Il mettra aux prises mardi à Moscou, le Lokomotiv local et le Dynamo Kiev. Les locaux, troisième avec 5 points, ne comptent qu’un point de retard de leur adversaire du jour. Après la correction de la quatrième journée au Stade Louis II à Monaco (8-3), le Deportivo La Corogne, co-leader du championnat espagnol de football reçoit l’AEK Athènes. Les co-équipiers de Noureddine Naybet, seconds avec sept points, se trouvent dans l’obligation de glaner les trois points de la victoire, surtout que le leader du groupe, Monaco qui joue également à domicile contre le PSV Eindhoven, est plus que jamais déterminé à garder ses deux points d’avance. La dernière affiche de la soirée compte pour le groupe D, et opposera l’Olympiakos Pirée à la Real Sociedad. Les Espagnols, qui occupent la deuxième place au classement, ont la tâche relativement facile, vu les modestes résultats du club grec en Ligue des Champions cette saison. Le leader du groupe, la Juventus Turin, ne jouera son cinquième match que mardi 02 décembre contre le Galatasaray à Istanbul, ville secouée par une série d’attentats terroristes. A ce sujet, l’entraîneur italien, Marcello Lippi, a indiqué que cette rencontre devrait se dérouler sur terrain neutre, consécutivement aux attentats qui ont touché la plus grande ville de Turquie. «L’UEFA a eu raison de repousser la rencontre et je crois que la tendance est à la faire jouer sur terrain neutre. Ce n’est pas une question de peur mais de logique», a-t-il ajouté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *