Des demi-finales chics et chocs : Brésil-Allemagne, Argentine-Pays-Bas

Des demi-finales chics et chocs : Brésil-Allemagne, Argentine-Pays-Bas

Le succès ne tient parfois qu'à un fil et parfois à un sixième sens. Si les Pays-Bas sont parvenus à se qualifier jusqu'en demi-finale, c'est en grande partie grâce au coaching efficace de l'entraineur Louis Van Gaal à qui ils doivent une fière chandelle.

Pays-Bas et Costa Rica ont été incapables de se départager au terme du temps réglementaire et des prolongations (0-0) lors des quarts de finale. Dominateurs durant la rencontre, avec de nombreuses occasions, les Néerlandais se sont finalement imposés à l'issue d'une séance de tirs au but. Quand van Gaal s'est rendu compte que les tirs au but étaient inévitables, il a remplacé le gardien Jasper Cillessen, qui arrête rarement les penaltys, par Tim Krul.

C'est la cinquième fois que les Pays-Bas se hissent en demi-finale. Les Hollandais derniers qualifiés pour la phase des demis-finale sont des habitués du dernier carré. Mais il n'en demeure pas moins qu'ils ont beaucoup souffert devant la pugnacité des Costaricains dans un match très ouvert et qui a connu d'innombrables occasions ratées.

Ils rejoignent ainsi, le Brésil, l'Allemagne et l'Argentine. C'est donc des demi-final, le moins qu'on puisse dire succulentes.

Dans ce carré magique, il y a déjà trois anciens vainqueurs et 10 trophées déjà remportés, soit la moitié des titres déjà mis en jeu. Seuls les Pays-Bas font figure d'outsider avec leur palmarès encore vierge mais il ne faut pas négliger que les Bataves sont déjà allés trois fois en finale (1974 – 1978 et 2010).

Néanmoins, si ces affrontements offriront un grand spectacle digne du poids de ces sélections, ils nous priveront des services de certaines stars. A commencer par Neymar l'enfant chéri du Brésil. Il a reçu un très mauvais coup de genou dans le dos sur une vilaine charge de Juan Zuniga provoquant une fracture à la troisième vertèbre lombaire ce qui l'oblige à rester cloué au lit entre 4 à 5 semaines minimum. La malchance des brésiliens ne s'arrêtera pas là. Ils devront se défaire de l'Allemagne sans leur capitaine Thiago Silva pour cumul de cartons. Tous ces faits font l'affaire de la Nationalmannschaft qui ont un compte à régler avec la Selecao. Ces derniers les avaient battus en finale de la Coupe du Monde en 2002 par 2 buts à 0.

Dans l'autre affiche, les conséquences plus ou moins moins graves. L'Argentine se verra priver face aux Pays-Bas du milieu de terrain offenfis Angel Di Maria. Blessé au niveau de la cuisse, il ne pourra pas poursuivre l'aventure avec ces coéquipiers. Mais l'Albiceleste a de quoi pallier son absence avec un banc de touche qui fourmille de talents. En plus, le pays de Maradonna estime que tant que Messi est en forme alors pas de panique. Le quadruple ballon d'or a été jusque là le salvateur, et l'homme des 5 matchs disputés en cette compétition. Durant sa carrière, il a quasiment tout raflé à l'exception de la Copa America et de la Coupe du Monde qui reste les seuls titres manquant à son palmarès. Mais la prudence devra être de mise face à l'imprévisibilité de Van Gaal capable de déclencher un coup de théâtre d'un moment à l'autre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *