Des investisseurs arabes veulent acheter Leeds

«Le groupe a présenté une offre de reprise de Leeds United et nous attendons une réponse dans les prochains jours», a déclaré cheikh Abdel Rahman, ajoutant que le groupe était formé de « deux hommes d’affaires saoudiens, d’une firme asiatique et de moi-même ». Il a refusé de donner d’autres détails sur l’offre, le montant proposé ou la part de chacun des partenaires du groupe. « Les deux Saoudiens sont des personnalités notoires et il n’y a pas d’actionnaires arabes dans la firme asiatique », a-t-il seulement expliqué. « Notre offre est actuellement aux mains de la direction de Leeds », a indiqué cheikh Abdel Rahman. Un autre groupe est entré en ligne et a présenté une offre pour la reprise du club », a-t-il ajouté, pressant les dirigeants du club de « prendre rapidement une décision pour permettre le rachat de nouveaux joueurs durant l’inter-saison qui commence le 1er janvier ». Leeds United a annoncé jeudi avoir réussi à éviter le placement sous administration judiciaire, ce qui aurait constitué une première étape vers le dépôt de bilan. « Je suis heureux de pouvoir annoncer, au nom de Leeds United, que nous avons franchi la première étape d’un plan de restructuration financière », avait déclaré le président du club, John McKenzie, dans un communiqué. L’équipe du nord de l’Angleterre, actuellement avant-dernier au classement de la 1re division anglaise, a essuyé, lors de l’exercice 2002/03, les plus fortes pertes jamais enregistrées par un club de football anglais. Un premier plan de restructuration de sa dette, qui prévoyait l’injection de 4,4 millions de livres (6,34 millions d’euros), avait échoué fin novembre. Cette fois, le club a pu s’entendre avec ses créanciers, auquel il doit au total 78 millions de livres (110 millions d’euros, 135 millions de dollars), pour entériner un statu quo jusqu’au 19 janvier afin de laisser à ses dirigeants le temps de trouver des investisseurs. « Les résultats des deux derniers matches de Leeds, avec une victoire sur Charlton (1-0) et un nul (1-1) avec Chelsea, témoignent du soulagement des joueurs à l’annonce de l’intérêt que porte un groupe d’investisseurs à la reprise de leur club », a estimé cheikh Abdel Rahman, frère du ministre bahreïnien des Affaires étrangères.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *