Des stars solidaires

Nos idoles de 1986 : Merry Krimau, Dolmy, Bouderbala, Haddaoui,… mais aussi Naybet, Fahmi, Bassir ou encore Karkouri. Des Footballeurs marocains qui ont brillé au Maroc et ailleurs, en France, en Espagne, au Portugal, en Suisse, et partout en Europe. Ils ont choisi de s’organiser en association. Leur but, construire et renforcer des liens de solidarité entre le sport, la culture et le social.
L’Association des Footballeurs Marocains Professionnels en France et en Europe (AFMPFE) a ainsi vu le jour le 08 juin 2002. Mais la nécessité de s’organiser s’est fait ressentir dans le milieu de nos professionnels bien avant. Le déclic a eu lieu un jour du mois de mai 2000. Nos ex-internationaux ayant participé à la Coupe du Monde 86 au Mexique jouaient une rencontre, en France, contre une sélection du reste du monde. Ce match entrait dans le cadre de la promotion de la candidature marocaine pour l’organisation de la Coupe du monde 2006. C’est ce jour-là que la décision de créer l’AFMPFE a été prise.
Pour l’ex-international Merry Krimau, président de l’association dont le siège se trouve à Viry-Chatillon en France, son action correspond à une demande sociale spécifique manifestée par la société civile et plusieurs acteurs. Diversité culturelle, pluralité, tolérance, semblent être les maître-mots de cette action. C’est dans ce sens d’ailleurs que l’association organisera le samedi 08 mars un match à Grande-Synthe, prés de Dunkerque (France) en hommage à Mohamed Maaghara, jeune Marocain tué par des extrémistes racistes.
Une dizaine d’ex-internationaux marocains dont Dolmy, Haddaoui et Timoumi feront le déplacement en France afin d’y participer. Pour le secrétaire général de l’association, Mohamed Rakoub, «ce genre de manifestations vise essentiellement à faciliter le dialogue entre les jeunes. C’est à travers ces rencontres que l’AFMPFE pourra véhiculer son grand message, celui du sport en faveur d’une culture de solidarité ». Au Maroc, l’Association des footballeurs professionnels en France et en Europe travaille en étroite collaboration avec l’association Sport et Amitié. Leur cheval de bataille, la solidarité. Les deux institutions oeuvrent pour la promotion du football dans les milieux défavorisés. Ils programment d’ailleurs d’organiser deux rencontres à Mohammedia et Settat, en faveur des sinistrés des dernières inondations. Une pléiade d’anciens joueurs de l’équipe de France a été invitée.
Mustapha Haddaoui, membre des deux associations estime que de telles actions se doivent d’être encouragées. «La mission du sportif est avant tout sociale. Des liens entre le sport, la culture et le social ont toujours existé», ajoute-t-il. Et en vue de s’impliquer d’avantage dans le champs sportif national, l’association envisage également de créer une commission de prospection des jeunes talents. «Ca sera pour bientôt», confie son secrétaire générale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *