Deux rallyes motos à Laâyoune à l’occasion de la marche verte

Une réception a été offerte au Palais des Congrès de la ville en l’honneur des participants à ces deux rallyes, initiés par l’association "Aigles de l’Atlas" et l’association "Assalam" de motos.
Ont pris part à cette réception le wali de la région Laâyoune-Boujdour-Sakia Al Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, des parlementaires de la province, les présidents des conseils élus, les chefs de services et plusieurs autres personnalités sportives et associatives.
Le président de l’association "Aigles de l’Atlas" de motos, Rachid Charai, a indiqué que "le Rallye du Sahara", organisé par son association du 4 au 8 novembre, a été lancé à Casablanca avec la participation de 82 motards, dont 8 femmes, à bord de 62 motos, en plus de neuf autos et un camion.
Les participants, dont quatre Français (trois femmes) et une Espagnole, ont passé une nuit à Agadir et une autre à Tan Tan, avant de rejoindre Laâyoune qu’ils quittent ce lundi à destination de Guelmim. Ils devront ensuite regagner Casablanca, via Marrakech.
Par ce rallye, l’association a voulu traduire les liens entre le nord et le sud du Royaume et partager la joie des habitants de la ville de Laâyoune à l’occasion de la glorieuse Marche Verte, a dit M. Charai.
De son côté, le président de l’association "Assalam", Mohamed Feggani, a souligné que l’objectif du rallye organisé par son association, avec la participation de 14 personnes à bord de leurs motos, est, d’une part, "démontrer aux ennemis de l’intégrité territoriale que le Sahara est une terre marocaine et que tous les Marocains sont mobilisés derrière SM le Roi pour défendre cette intégrité" et, d’autre part, "demander la libération de nos frères séquestrés dans les camps de Tindouf".
A travers cette mobilisation des citoyens et à l’occasion de cette chère occasion nationale, a-t-il relevé, "nous appelons les Nations unies et les organisations de défense des droits humains à intervenir pour obtenir la libération des séquestrés".
Par la même occasion, quatre personnes (hommes et femmes) sont arrivées à Laâyoune après avoir couvert à pied des centaines de kilomètres à partir de Tanger, en vue de participer aux festivités des populations à l’occasion de la Marche Verte. Elles avaient quitté la ville du Détroit le 23 septembre dernier.
Cette marche est initiée par les associations "Mille et une nuits" et "Rawafid", sous le slogan "Le Sahara, une éternelle terre marocaine".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *