Dinara Safina : «Il y a d’excellentes tenniswomen capables de gagner le Grand Prix»

Dinara Safina : «Il y a d’excellentes tenniswomen capables de gagner le Grand Prix»

ALM : Est-ce que c’est votre première participation à la 11ème édition du Grand Prix Son Altesse Royale Lalla Meryem?
Dinara Safin : Oui, c’est la première fois que je participe au Grand Prix Son Altesse Royale Lalla Meryem de tennis à Fès. Mais ce n’est pas la première fois que je visite le Maroc. J’y étais déjà il y a 9 ans. Jusqu’à présent, je profite de mon temps ici. Il fait beau au Maroc. Et le club Amal est un espace très particulier et agréable.

Avez-vous confiance en vos compétences pour remporter cette édition?
Toutes les joueuses sont venues ici pour gagner. Mais pour le moment, je me concentre sur les matches qui me restent et je ne peux pas précéder le déroulement de la compétition. Je cherche à honorer ma participation et à jouer bien mes matches. Et là, je focalise sur mon match de demain.

Comment trouvez-vous le niveau des participantes à ce Grand Prix?
C’est toujours difficile d’évaluer le niveau des participantes à cette édition.Vous savez, cette compétition compte d’excellentes joueuses de tennis qui sont capables de gagner. Donc la compétition est très concurrentielle.

Où puisez-vous la force mentale qui vous permet de remporter des points décisifs en compétition?
Je pense que c’est mon travail d’être la plus performante possible à chaque match que je joue. Mon objectif est d’être concentrée à 100% dans tout ce que je fais, jour après jour, match après match. C’est ma démarche au niveau mental. Vous savez, parfois je gagne, parfois je perds, mais le plus important c’est qu’il y a toujours un nouveau match à jouer, un nouveau défi auquel il faut se préparer mentalement et physiquement.

Vous qui avez donné des centaines d’interviews, y a-t-il une question à laquelle vous ne souhaitez plus répondre?
Je ne réponds plus à toutes ces questions au sujet de mon frère, notamment concernant le pourquoi du comment mon frère s’appelle «Safin» et moi «Safina». Aussi, le fait qu’on me pose la question sur «ce que fait mon frère en ce moment après avoir mis fin à sa carrière de tennisman».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *