Domination des Ahansal

Domination des Ahansal

Encore lui, Mohamed Ahansal. Le «champion du désert» a terminé premier à l’issue de la troisième étape de la 19ème édition du Marathon des Sables, disputée mardi dernier, en parcourant la distance de 37 km, reliant Lac Iriqui (Foum Zguid) et Chgaga (M’hamid Al Ghizlane), en 3 h 07 min 20 sec. Une victoire qui vient, encore une fois, confirmer la suprématie de l’athlète marocain depuis le début de cette compétition. Cette étape, dont le coup d’envoi a été donné à 9 h pour épargner les participants de cette chaleur de plomb qui caractérise la région, a été marquée par la tentative d’échappée des deux frères marocains, Ahmed et Lahcen Ahansal, qui ont vite été rejoints, par la suite, par leur compatriote Hassan Oulmyr.
Le trio, resté groupé, a parcouru un circuit de rêve, fait de dunes de sable, dominant les autres participants, épuisés par les grosses chaleurs. Égarés, certains coureurs, pas encore habitués à cette aventure, ont été obligés de faire appel à leur boussole pour s’orienter vers les points de contrôle situés parfois au milieu des dunes de sables. Pour distancer leurs concurrents, les trois Marocains ont mis le pied sur l’accélérateur pour creuser l’écart, qui a atteint parfois plus de 2 heures. C’est à ce moment-là que Mohamed Ahansal, grand prétendant au titre, a décidé de prendre l’initiative de s’éloigner des autres participants pour franchir la ligne d’arrivée, avec un chrono de 3h 07 min 20 sec. Son frère Lahcen, lui, s’est contenté du deuxième rang, avec un chrono de 3 h 11 min, soit quatre minutes de retard, devançant l’autre Marocain, Hassan Oulmyr, qui a réalisé un temps de 3 h 23 min 09 sec. La quatrième position est revenue aux deux Italiens Marco Gonzano et Marco Ghonzano, avec un chrono de 4 h 04 min 09 sec. Juste derrière, Mohamed Yaâcoubi, un autre Marocain, qui a bouclé l’épreuve en 6ème position avec un temps de 4 h 04 min 33 sec. À son arrivée, Mohamed Ahansal a déclaré que cette étape était difficile en raison de la concurrence acharnée dont ont fait preuve certains de ses rivaux.
Allusion faite à ses poursuivants immédiats, à savoir les deux athlètes italiens, notamment Marco Gonzano, qui connaît très bien le parcours pour avoir déjà disputé le Marathon des Sables, et ce lors de la 16ème édition. Édition à l’issue de laquelle, il avait terminé 6ème du classement général. Pour Lahcen Ahansal, la quatrième étape (72 km), qui devait se disputer hier et aujourd’hui, reste la plus décisive. Chez les dames, le dernier mot est revenu à la Luxembourgeoise, Simone Kayzer, qui a parcouru la distance en 4 h 51 min 35 sec, devant les deux Françaises Lossile Pillony (5h 01min 25sec) et Katell Corne (5h 11min 05sec).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *