Dopage : Aouita accusé de nouveau

Dopage : Aouita accusé de nouveau

Le légendaire Saïd Aouita est au cœur d’une nouvelle affaire de dopage. Les autorités australiennes viennent d’ouvrir une enquête après les déclarations d’une athlète dans lesquelles elle accuse ce dernier de lui avoir suggéré de recourir à un produit dopant.  L’athlète en question s’appelle Melissa Rollison, une spécialiste australienne du steeple-chase. Elle a révélé que Saïd Aouita lui a conseillé de prendre de l’hormone de croissance. Interrogée par un quotidien australien, Herald Sun, Melissa Rollison a affirmé que le champion olympique du 5000 m des Jeux de Los Angeles en 1984 lui avait fait part de ce conseil lorsqu’il était responsable du fond sur l’île-continent.
«Il nous en parlait tous les jours», explique-t-elle. «Il fallait aller aux Etats-Unis, car là-bas c’était plus facile de se procurer de l’hormone de croissance. Je lui ai dit dès le départ que je n’étais pas intéressée, mais il m’a dit : "tout le monde en prend, alors pourquoi tu ne veux pas le faire aussi ?". Je lui ai répondu que je voulais être propre mais il a ensuite essayé de me convaincre que ce n’était pas illégal,» a-t-elle ajouté.
Saïd Aouita a été désigné en 2002 par Michael Scott, directeur de l’Institut australien des sports (AIS), comme entraîneur chargé des coureurs du demi-fond et du fond qui devait désigner 30 athlètes titulaires d’une bourse de l’AIS et superviser des camps d’entraînement à Canberra. Aouita avait en effet effectué auparavant des recherches sur le fond australien et a remarqué que les moins de 20 ans et les moins de 16 ans ont un fort potentiel. Ce n’est pas la première fois que le roi du fond mondial se voit accusé de la sorte. En 2004, un autre sportif du groupe, Mark Fountain, avait envoyé un courrier allant dans le même sens auprès de la Commission australienne du sport (ASC).
À l’époque, la Fédération australienne d’athlétisme et l’Institut des sports avaient mené une enquête. Saïd Aouita ne sera pas inculpé puisque les résultats des investigations de la Fédération australienne vont le blanchir.
Selon le Herald Sun, le directeur exécutif de la Fédération australienne d’athlétisme, Danny Corcoran, a révélé que l’examen des allégations de Mme Rollison avait été une nouvelle fois confié à l’ASC, chargée d’ouvrir une enquête. Mais selon lui, les révélations de Melissa mellison sont de «simples déclarations qui seront difficiles à vérifier».
Aouita a récemment rejoint la chaîne Al-Jazeera basée à Doha au Qatar. Il occupe le poste de consultant permanent de la chaîne sportive «Al Jazeera TV Sports». 
 «Au Qatar, j’ai complètement changé de cap, puisque j’ai rejoint "Al Jazeera TV Sports" en tant que consultant permanent. La chaîne va s’intéresser de plus en plus à l’athlétisme avec des couvertures spéciales des grands rendez-vous internationaux, auquel j’invite le public marocain à suivre cet été. C’est une nouvelle expérience qui s’annonce fort bien intéressante», avait-il déclaré à ALM lors d’un entretien en 2005.  Détenteur en son temps de cinq records du monde, ce natif de Kenitra, âgé de 46 ans, outre son titre olympique, a également été champion du monde du 5000 m en 1987.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *