Dopage : Ullrich évoque la présomption d’innocence

La formation cycliste T-Mobile a indiqué lundi en marge du Tour de France 2006 que Jan Ullrich, son leader exclu de l’épreuve à cause de soupçons de dopage sanguin, s’estimait innocent, car "le contraire n’a pas été prouvé".
Dans un communiqué lu durant une conférence de presse de T-Mobile à l’occasion de la deuxième journée de repos du Tour de France, Ullrich invoque "la présomption d’innocence qui, dans un état de droit, souligne que toute personne est innocente jusqu’à ce que le contraire ait été prouvé". «Mes avocats et conseils ont demandé aux autorités espagnoles si et sous quelle forme des accusations allaient être formellement formulées contre moi», poursuit le communiqué. Ullrich n’a pas indiqué s’il allait se soumettre à un test ADN qui permettrait de prouver s’il a eu recours ou non à des transfusions sanguines. Le cycliste allemand de 32 ans s’exprimait publiquement, par le biais de ce communiqué, pour la première fois depuis son exclusion de l’équipe T-Mobile la  veille du départ du Tour de France, le 30 juin. Le vainqueur du Tour de France 1997 a ajouté que, sur les conseils de ses avocats, il ne s’exprimerait plus publiquement : il a toutefois tenu à préciser que contrairement à ce qu’a affirme la presse allemande, "il ne se terrait pas", mais vivait normalement dans sa résidence en Suisse. T-Mobile a réagi à ce communiqué en rappelant par le biais de son porte-parole Christian Frommert que "Jan Ullrich tout comme son coéquipier lui aussi suspendu Oscar Sevilla avaient annoncé devant les caméras de télévision après leur exclusion du Tour qu’ils allaient apporter les preuves de leur innocence". «Jusqu’à présent, a ajouté M. Frommert, il n’y a rien eu de tout cela». La formation allemande a indiqué lundi qu’elle ne souhaitait pas être entraînée "dans des chicaneries juridiques" : elle avait estimé en fin de  semaine dernière que "tout devrait être définitivement réglé dans les 10 à 14  jours à venir".
Rudy Pevenage, le mentor d’Ullrich, employé comme directeur sportif de T-Mobile, a été, lui, licencié par la formation allemande.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *