Droit au but : GNFE : Bis repetita ?

A Khemisset, la fête avait commencé depuis le dimanche précédant le jour du sacrifice et cette jolie victoire à Casablanca face au Wydad et la place de leader en prime. El Jadida a, quant à elle, attendu le mercredi pour à son tour battre les Rouges et se hisser en tête du classement. A croire que le WAC a troqué son rouge traditionnel pour un autre, celui du Père Noël qui distribue les trois points aux gentils petits clubs du GNFE1. Tandis qu’à Khouribgua, on ne cesse plus de fêter le titre, la coupe, la première participation à la prochaine League des Champions africaine, la dernière victoire face aux FAR etc… Les FAR justement, parlons en ! Des favoris, on va dire qu’ils sont les « moins fragiles ». La victoire en Coupe leur permet de sauver la saison ; en espérant que la piètre participation en phase de poule de coupe d’Afrique (0 victoire en 6 matchs) serve de leçon pour la prochaine qu’ils débuteront en février prochain. Quant aux autres… Par qui commencer ? Prenons Casablanca, où décidément c’est la soupe à la grimace. Le WAC a rejoint récemment le Raja dans la liste des grandes déceptions de ce premier tiers de saison. A Markov, le coach bulgare aux choix tactiques contestés, succède Jean Michel Cavalli. Celui-ci connaît des débuts en fanfare : 2 défaites en autant de matchs et 0 but marquées. N’empêche, il a un léger mieux au niveau du jeu produit qui peut consoler le nombreux public du Wydad. Mais quand les résultats ne suivent plus du tout… Les résultats, n’en parlez pas du côté de Derb Soltane vu que depuis le début de saison, ils sont en dents de scie.  Sixième du classement, les Rajaouis ont connu des débuts poussifs pour ensuite alterner le bon (en championnat) et le moins bon (en coupe arabe). Ensuite, toujours au chapitre déceptions, vous avez des clubs qui ont beaucoup investi durant le marché des transferts estival sans que cela ne se traduise pour le moment de manière concrète sur la pelouse: KACM (bye bye Zaki) ou MAT.  Ce dernier soit dit en passant qui a souffert des retards pris par les travaux de son stade ; mal dont souffre toujours le MCO et surtout le CODM, lanterne rouge du moment.
Enfin, des promus qui connaissent des destins opposés, si le KAC s’en sort merveilleusement bien (2 joueurs convoqués en sélection, une première depuis fort longtemps); les Rbatis du FUS sont toujours après 10 rencontres à la recherche de leur première victoire. Un premier tiers, dirons-nous, dans la continuité de l’exercice précèdent, à savoir des gros à la peine et des petits qui jouent crânement leurs chances. Khouribga a fait des émules, c’est flagrant. S’il n’est pas garanti que le niveau de jeu s’en trouvera rehaussé; côté  suspens, le GNFE n’a plus rien à envier à personne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *