Du sport pour l’insertion des jeunes

La super finale du tournoi international Futsal Ramadan 2006 s’est déroulée le 19 octobre à la salle Ibn Yassine à Rabat. Cette compétition, organisée par l’association Sport Insertion, s’est déroulée dans six villes. Elle avait réuni les meilleurs clubs du Royaume qui ont affronté des équipes composées de joueurs évoluant en Europe et la palme est revenue au club d’Amsterdam (Hollande).
À la fin de ce tournoi, le président de l’Association, Khalid El Quandili, ancien champion du monde de Kick-Boxing, a affirmé que cette expérience n’était qu’un début.  «Ce tournoi a connu la réussite. Nous avons trouvé un engouement chez des jeunes en quête de loisirs. Cette première manifestation n’était pas accompagnée par les sponsors, mais lors des prochaines éditions, les acteurs économiques ainsi que les médias seront nos principaux partenaires», a-t-il déclaré.
Pour lui l’objectif est d’aider à implanter des infrastructures dans les quartiers défavorisés. «Certes nous ne pouvons construire des stades de football ou de grandes salles couvertes de basket-ball ou de handball, mais ce nous pourrons faire est d’aider à l’installation d’une salle de culture physique ou d’une salle de sports de combats. Nous pourrons, par exemple, offrir les équipements nécessaires. Nous pouvons aussi assurer l’encadrement et l’aménagement d’espaces pour la pratique du sport.
Nous voulons, avant tout, vernir en aide aux pratiquants des sports méconnus ou peu médiatisés comme le tennis de table ou le hockey», a-t-il ajouté. 
«Je suis né dans un bidonville de Rabat. Puis, j’ai grandi en région parisienne dans le bidonville de Nanterre où j’ai été plusieurs fois champion de France, d’Europe et enfin du monde de Kick-Boxing de 1986 à 1992», a rappelé l’ancien Kick-Boxeur.  Il a, d’ailleurs, souhaité transmettre aux jeunes non seulement son expérience sportive, mais aussi les valeurs particulières au sport afin de favoriser leur insertion sociale. C’est ainsi qu’en 1984, il a créé l’association «Sport Insertion Jeunes» à Meaux (France). Son engagement social lui a permis d’être écouté au plus haut niveau. Et il fut découvert par le grand public après un reportage de l’émission «Envoyé spécial», diffusé sur Fance2 en 1991. Un an après, Khalid El Quandili a été nommé par l’ancien président français François Mitterrand au Conseil économique et social comme médiateur national à la jeunesse. Après une réussite dans l’insertion des jeunes issus de l’émigration en France, M. El Quandili décide de retourner au Maroc pour aider les jeunes en difficulté à adhérer au sport.
Actuellement, il compte se faire accompagner par des champions sportifs et des entrepreneurs installés en Europe pour que cette action puisse déboucher sur les résultats escomptés. Bien que ce soit sa première sortie médiatique au Maroc, M. El Quandili se dit être très optimiste. «Je suis rassuré par la présence de la presse sportive nationale. C’est en médiatisant notre action que les personnes viendront frapper à notre porte. C’est pour cette raison que je dis que le soutien de la presse sera très bénéfique pour ce projet», a-t-il conclu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *