Dur, dur le mondial !

Devant un géant du handball, nos Lions n’ont pu rugir. Pour leur première sortie au championnat du monde qui a lieu du 20 janvier au 02 février au Portugal, ils se sont inclinés face à l’Espagne sur le score de 23-18.
Plus réalistes et plus forts physiquement, les Ibériques ont bien su gérer ce match, disputé lundi soir à Guimares et comptant pour le premier tour du groupe A. Ils ont mis à profit leur grande taille et n’ont procédé tout au long du match que par des contres rapides. Leur tactique se basait essentiellement sur une défense compacte. Les nationaux n’avaient donc pas le choix pour infiltrer cette muraille défensive.
Développant un jeu très technique, les poulains de Noureddine Bouhaddioui ont procédé par des pénétrations essentiellement par les flancs.
D’emblée, les Ibériques ont annoncé la couleur. Mais petit à petit, les coéquipiers de Mohammed Berrajaa, qui évoluaient purement offensifs, réussissent quelques jolies actions notamment par le biais des tirs de Mustapha Taj.
Le réalisme des Espagnols va avoir le dernier mot. Leur expérience et leur précision à respecter une logique 100 % défensive creuse l’écart de minute en minute. Les deux équipes rejoindront les vestiaires sur la marque de 13-8 en faveur des Espagnols plus collectifs. En seconde période, les tentatives des nationaux de revenir à la marque n’aboutissent pas. Le sélectionneur national, Noureddine Bouhaddioui a reproduit le même jeu que la première mi-temps, ce qui n’était pour arranger ses affaires. La défense espagnole s’est montrée plus compacte et pratiquement imperméable alors que de l’autre côté, le gardien marocain Benaissa Boujnouni s’est illustré en arrêtant une dizaine de balles.
En dépit de l’écart des cinq buts, les nationaux n’ont pas déçu. Ils ont été les auteurs d’un bon match, et ont livré une prestation satisfaisante avec des combinaisons bien travaillées et de belles phases de jeu. Plusieurs joueurs se sont illustrés notamment l’excellent Mustapha Taj qui évolue à Hambourg (Allemagne) et Mohammed Berrajaa (Qatar).
Dès le début de ce Mondial, les Espagnols se sont montré menaçants. Leur match contre la sélection nationale ne consiste qu’une entrée dans la compétition, avant leur redoutable confrontation face à des Yougoslaves visant directement le titre. Une confrontation de titans entre les deux équipes les plus fortes de ce groupe A.
Il est à signaler que la meilleure performance des Ibériques dans un championnat du monde de handball est leur quatrième place lors de l’édition de 1999 organisée en Egypte. La défaite de lundi ne doit en aucun cas affecter le moral des troupes du sélectionneur national Noureddine Bouhaddioui. Il leur reste beaucoup de chemin à parcourir avant la fin de ce premier tour. Avec quatre rencontres en perspective, tout peut encore se faire. Une défaite contre l’Espagne certes, mais nos handballeurs ne doivent pas baisser les bras.
Leur seconde rencontre les mettra aux prises avec l’équipe tunisienne. Un duel Leur dernière confrontation dans un mondial remonte à 1999 en Egypte, au cours de laquelle les deux équipes se sont quittées sur le résultat nul 23-23.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *