Dur, dur pour le WAC !

Dur, dur pour le WAC !

Une semaine après l’explosif derby entre le Raja et le Wydad, auquel a assisté la commission d’inspection de la FIFA, le Complexe sportif Mohammed V accueille dimanche une autre rencontre déterminante, opposant deux ténors du football maghrébin, le Wydad et l’Etoile du Sahel. Cette rencontre, comptant pour les demi-finales retour de la Coupe des vainqueurs de coupes, s’annonce difficile pour les deux équipes. Les Rouge et Blanc, tenants du titre, se lancent dans cette aventure du retour avec un lourd handicap, deux buts encaissés en aller. Les choix tactiques de l’entraîneur Ivica Todorov étaient très contestés il y a deux semaines en Tunisie. Dans une interview publiée hier par ALM, le coach wydadi a fait son mea-culpa. «Nous n’avions pas pris assez de risques et nous nous sommes un peu laissés aller. L’équipe ne s’est pas montrée très offensive. Nous aurions dû les obliger à se retrancher en défense, ce qui nous aurait permis de créer beaucoup plus d’occasions de scorer». Les Rouge et Blanc savent donc ce qui leur reste à faire. En face, se trouve un groupe alliant jeunesse et expérience, déterminé et physiquement au point, mais surtout ayant un avantage non négligeable, celui d’avoir deux longueurs d’avance dans cette course à la finale de la prestigieuse coupe. Les Tunisiens, habitués à ce genre de rencontres déterminantes, n’ont qu’à bien se concentrer en défense coupant court aux tentatives wydadies de remettre les pendules à l’heure. Pour leur part, les Rajaouis se sont envolés, mercredi soir, vers le Nigeria pour affronter, dimanche, les Rangers en demi-finales retour de la coupe de la CAF. Au départ, le groupe était au complet. Il est vrai que les poulains d’Henri Michel abordent ce match beaucoup plus à l’aise que leurs frères wydadis, compte tenu du score sans appel sur lequel la rencontre aller s’est terminée (4-1), mais ils auront intérêt à rester très vigilants. Les Nigérians, soutenus par leur public, n’hésiteraient pas à prendre la lucarne de Mustapha Chadli d’assaut pour rattraper leur retard. La rencontre s’annonce donc explosive, surtout si l’on prend en compte la stature des locaux et leur parcours tout au long de cette compétition. Ils ont, en effet, sorti en quarts de finale l’un des plus grands clubs du continent Al Ahly d’Egypte. C’est d’ailleurs à domicile qu’ils ont réussi ce petit tour de force. Ils avaient remporté une grande victoire 4-0 qui leur a permis d’accéder haut la main aux demi-finales. Un exploit qui annonce le retour en force des clubs nigérians sur la scène footbalistique continentale. Cette année, ils sont, en outre présents, en force en Ligue des champions avec le club Enyimba et en Coupe des vainqueurs de coupes avec le Julius Berger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *