Egypte-Cameroun : Aucun droit à l’erreur

Egypte-Cameroun : Aucun droit à l’erreur

Les Pharaons seront quelque peu bousculés car, à la place de leur animal de prédilection, le chacal, c’est bel et bien à une meute de Lions indomptables qu’ils devront se mesurer. L’affaire n’est pas mince ; c’est l’évidence même.
Le match-choc opposant ces deux prestigieuses sélections a de quoi mettre l’eau à la bouche. Tout d’abord, l’enjeu, de taille, consiste en une place aux quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. En second lieu, il ne peut s’agir que d’un choc si l’on tient en compte que ces deux Nations sont première et seconde au classement du continent noir.
Le Cameroun dispute donc son ticket pour le second tour contre son dauphin au classement continental. Il faut toutefois signaler que les Lions indomptables trônent en tête du classement dans le Groupe C. En revanche, l’Egypte arrive en troisième position. Ce constat fait que les Camerounais n’ont besoin que du point de l’égalisation pour se voir propulsés aux quarts de finale.
La tâche est un peu plus compliquée pour les Egyptiens, dont le passage au second tour est «sinequanonement» conditionné par la victoire sur leurs adversaires du jour.
Tâche d’autant plus alambiquée que les Lions indomptables semblent avoir retrouvé du poil de la bête.
En effet, ces deux équipes ont effectué, lors de cette CAN, deux parcours totalement aux antipodes l’un de l’autre. L’Egypte a inauguré la CAN tunisienne par une victoire (2-1) sur le Zimbabwe. Un succès qui était supposé huiler la machine et booster le moral des troupes.
Le Cameroun a, par contre, amorcé le challenge avec un revers, après avoir été tenu en échec (1-1) par une sélection algérienne accrocheuse jusqu’au dernier souffle.
La seconde sortie de ces deux grosses pointures sera tout aussi différente. En effet, lors de la deuxième journée, les Pharaons seront déconfits (2-1) par l’ennemi de toujours, l’Algérie en l’occurrence. Pendant ce temps-là, les Lions indomptables étaient en train de régler leur compte au Warriors du Zimbabwe, lors d’un match qui a connu une profusion de buts (5-3). Cette seconde journée aura, finalement, eu pour effet de détrôner les Pharaons, qui détenaient, seuls et depuis le début de la CAN, les rênes du Groupe C.
Les brides seront l’appartenance du Cameroun, qui comptabilise 4 points, tout comme l’Algérie, mais qui l’emporte à la différence des buts. Un autre point non-négligeable et qui pèsera de tout son poids lors de cette rencontre, programmée à Monastir, est, bien entendu, le public. Depuis le début de la compétition, l’on a remarqué la formation d’un bloc de supporters maghrébins. Marocains, Algériens, Tunisiens et Égyptiens sont toujours partants pour la cause de l’un deux. Les choses changent parfois, par exemple lorsque deux sélections, comme l’Algérie et l’Egypte, s’étaient rencontrées et leurs publics respectifs ont dû desceller le pacte qui les aura jusque-là unis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *