El Aynaoui aux quarts de finale

El Aynaoui aux quarts de finale

El Aynaoui, vainqueur à Casablanca en 2002 et finaliste en 1993 et 2003, a obtenu son billet en battant le Slovaque Dominik Hrbaty par 6-3, 7-5.
«Je m’attendais à une rude épreuve contre Hrbaty que j’ai déjà joué à trois ou quatre reprises», a indiqué le champion marocain dans une déclaration à la presse au terme de la rencontre.
Il a souligné avoir fait de son mieux pour contenir la hargne de son adversaire et de gérer la partie avec plus de concentration, tout en évitant de commettre plus de faute, «ce qui m’a permis de gagner le premier set», a-t-il expliqué, ajoutant qu’il s’est donné à fond pour plier le match au second set afin d’éviter un set décisif qui l’aurait éreinté physiquement après plus de deux heures de jeu lundi au 1er tour.
Pour une place dans le carré d’as, le champion marocain, 36 ans, affrontera l’Argentin Agustin Calleri, tête de série numéro 3, tombeur du Français Olivier Patience en deux manches, 6-2, 7-5.
«Ce sera un match très difficile et décisif», a estimé El Aynaoui.
Cette journée a été marquée par la qualification aux quarts de finale du Français Marc Gicquel (N°4), qui a éliminé l’Argentin Guillermo Coria en trois sets, 6-1, 2-6, 7-6 (7/2). Il affrontera au prochain tour son compatriote Gilles Simon, qualifié aux dépens du Serbe Boris Pashanki, 3-6, 6-4, 6-3. Par ailleurs, le Français Jo-Wilfried Tsonga, tête de série numéro 1, a assuré lundi sa qualification pour le deuxième tour du Grand Prix en battant l’Espagnol Albert Montanes, finaliste de l’édition précédente, par deux sets 6-4, 7-6 (10). Son adversaire  l’Algérien Lamine Ouahab a éliminé l’Argentin Martin Vassallo Arguello (7-5, 6-2).
La deuxième journée du tournoi a été marquée par la chute d’entrée de deux têtes de série, en l’occurrence le Roumain Victor Hanescu (N°8) et l’Australien Chris Guccione (N°6). En outre, le Français Gael Monfils, tête de série N°2, s’est fait une grosse frayeur face à l’Espagnol Guillermo Garcia-Lopez, cédant le premier set en 6-7, avant d’éviter le pire de justesse en gagnant difficilement la deuxième manche par 7-5. Le Français, vainqueur en fin de semaine écoulée du tournoi de Marrakech, dernière étape du Circuit international SM le Roi Mohammed VI, a entamé le troisième set avec une rage de vaincre qui lui a permis de dominer nettement les débats, ne laissant aucun jeu à son adversaire (6-0).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *