El Aynaoui : Encore trois saisons

Younès El Aynaoui aurait aimé écrire un scénario parfait à Casablanca, mais la blessure l’a contraint à déclarer forfait de la 20ème édition du Grand Prix Hassan II de tennis, épreuve du circuit ATP dotée de 375.000 euros.
La blessure, qui date du début de la saison, l’a privé depuis des courts. Il comptait assurer un retour gagnant au complexe Al Amal mais c’est une blessure chronique dont j’ai du mal à m’en séparer, a-t-il précisé dans une déclaration à la presse lundi au complexe. « Je ne suis pas à cent pour cent de ma forme et j’ai même déclaré forfait pour le tournoi du grand Chelem de Roland Garros qui démarre la semaine prochaine ».
Prenant son mal en patience, Younès suit un programme d’entraînement et de soins pour traiter une raideur au tendon de la cheville droite et ne reviendra sur les courts qu’une fois qu’il peut enchaîner deux à trois heures de travail. Il ne veut surtout pas aggraver sa blessure pour éviter l’opération chirurgicale qui est une option qu’il commence de plus en plus à envisager. Gentleman, il est arrivé spécialement de Barcelone où il réside pour expliquer aux organisateurs son retrait du tournoi et ne perd pas espoir d’un retour comme il y a quatre années quand il est parvenu à revenir au top après blessure et opération chirurgicale.
Avec les mêmes détermination et volonté, a-t-il déclaré à la MAP. Il rejette pour le moment toute idée de fin de carrière. J’ai encore envie de tennis et de jouer au moins trois autres saisons. Et déjà, il pense aux prochains jeux olympiques pour lesquels il fera tout pour être fin prêt mais aussi pour défendre les couleurs nationales lors de la prochaine rencontre de coupe Davis contre l’une des références mondiales de cette compétition, l’Australie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *