El Guartili : «L’IZK manque de moyens»

El Guartili : «L’IZK manque de moyens»

ALM : Comment se porte aujourd’hui l’Ittihad Zemmouri de Khémisset (IZK) ?
Mohammed El Guartili : L’Ittihad Zemmouri de Khémisset souffre comme d’habitude de problèmes financiers. Cette année, nous avons mis l’accent sur l’infrastructure en investissant dans la réfection du stade. Nous voulons acquérir des installations et des biens durables pour le club quoique cette option obère largement notre budget. Je précise que le déficit du club est de 500 000 DH. C’est difficile d’établir une stratégie à long terme, car on ne peut prévoir les moyens financiers dont on peut disposer. La contribution des autorités locales reste certes très importante. Les autorités versent au club un million huit cent mille dirhams. L’inconvénient est que le versement de cette somme s’effectue en plusieurs tranches tout au long de l’année. La FRMF exige un minimum de 5 millions de dirhams de budget, sinon le club devient relégable.

Quels sont les changements opérés au sein de l’équipe et du staff technique ?
S’agissant du staff technique, on a opté pour la continuité en gardant Houssaine Ammouta ; un jeune cadre marocain qui a beaucoup donné au club et qui continue à s’investir en constituant une équipe homogène et en instituant l’esprit de fair-play et de la combativité au sein des rangs de l’Ittihad. L’année dernière, l’IZK s’est classée avec aisance en milieu du tableau. Avec Hassan Moumen à la tête de la direction technique, c’est désormais la conjugaison des efforts de ces deux hommes qui a permis de  former des jeunes joueurs issus de la région.
Le bureau dirigeant a également gardé la même formation que la saison précédente avec deux transferts : Backouch vers le FUS et Benboubker vers le KACM. Néanmoins pour éviter toute surprise, on a recruté un joueur sénégalais et un jeune Marocain évoluant à Istres en France. On a aussi fait appel à un autre joueur du MAT (Tétouan), un autre du CODM de Meknès et deux joueurs wydadis.

Etes-vous satisfait de la dernière prestation et du  niveau technique de l’équipe ?
Je suis très satisfait du niveau technique de nos joueurs. Ils ont été bien préparés par Amouta. `
Ils ont excellé au tournoi Moulay Ismail et Belqola. Ils ont aussi réalisé de bonnes prestations lors des rencontres amicales. Je ne me réfère pas aux résultats, mais à la manière de jouer. Je confirme que 40% de l’effectif sont issus des catégories des jeunes du club et qu’ils sont actuellement sollicités par les grands clubs du royaume ainsi que des clubs européens.

Quels sont les objectifs de l’IZK pour cette saison ?
Il est prématuré de parler de la saison. On ne peut pas fixer les objectifs au-dessus des moyens dont dispose le club. Toutefois, nous gardons l’espoir d’être parmi les premiers. Nos soucis :  les infrastructures du stade et l’amélioration de son éclairage. On vient de lancer un appel d’offres et le marché devra être bientôt adjugé. La ville de Khémisset pourra être fière d’avoir un centre de concentration de haut niveau qui pourra accueillir des équipes étrangères. Les travaux de construction de ce centre ont été inaugurés à l’occasion de la Fête du trône.

Que pensez-vous du retard que connaît le projet de mise à niveau du football ?
Je ne peux plus me prononcer sur ce dossier car je ne suis plus membre  fédéral. Mais en tant que président de club, j’enregistre avec amertume le retard qu’enregistre ce dossier. Cela fait plus d’un an que les pouvoirs publics ont annoncé leurs engagements, mais la réalisation reste toujours hypothéquée par je ne sais quoi. Ce retard est préjudiciable au football national.

A ce propos, votre démission du bureau fédéral avait-elle un rapport avec le dossier de la professionnalisation du football national ?
Cette histoire remonte à plusieurs mois. Maintenant, j’ai tourné la page et je ne veux pas faire de commentaire à ce sujet. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *