El Guerrouj n’a pas concrétisé son rêve au « Dream Mile »

El guerrouj, qui espérait « mater » le chrono des 1609m dont il détient le record mondial depuis le 7 juillet 1999 à Rome en 3mn 43sec 13/100, a franchi la ligne d’arrivée du « Dream Mile » au stade Bislet Games, loin de sa meilleure performance et devra attendre les prochaines sorties pour une autre tentative d’étoffer un peu plus son tableau de chasse.
L’amélioration d’un record du monde ne dépend nullement de la seule forme du moment de l’athlète même à son top niveau mais reste tributaire d’autres facteurs dont les conditions atmosphériques, avait reconnu El Guerrouj une semaine avant Oslo.
El Guerrouj s’alignera vendredi prochain, à Paris au meeting de Saint Denis, la seconde étape de la Golden League. Aussitôt après, il rentrera au Maroc pour poursuivre ses préparatifs en vue de la rencontre de Rome où il s’est souvent distingué en réalisant de belles performances, dont les records du monde du 1.500m (3:26.00) le 14 juillet 1998 et du mile (3:43.13) le 7 juillet de l’année suivante.
De son côté, le jeune Abdelkader Hachlaf, 8ème aux derniers mondiaux d’Edmonton au Canada et médaillé d’or des 1.500m des Jeux méditerranéens de Tunis, a signé une très belle troisième place lors de ce Dream Mile, le premier qu’il court de sa carrière. Il a réalisé le temps de 3mn 52sec 42/100, derrière El Guerrouj et le Kenyan Rotich Laban (3mn 51sec 12/100), mais devançant plusieurs spécialistes de renom, parmi eux le champion olympique du 1.500m le kenyan Noah Ngeny. Classée 6e en 5000m, Leghazoui, qui avait signé la meilleure performance de tous les temps au 10 kilomètres sur route de New York, s’engagera sur deux autres courses sur route aux Etats-Unis, la première à Atlanta le 4 juillet et la seconde le 13 du même mois en Philadelphie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *