El Guerrouj se confie à la presse russe

«Chaque victoire me procure plus de motivation pour aller de l’avant et relever d’autres défis », a affirmé le quadruple champion du monde du 1.500 m, Hicham El Guerrouj. Dans un entretien accordé au quotidien russe Izvestia, en marge de sa participation au challenge de Moscou, qu’il a remporté haut la main sur sa distance de prédilection en réalisant un chrono de 3 mn 36 sec et 44/100, El-Guerrouj, a indiqué que le secret de sa réussite réside dans le travail et le sérieux. Il a ajouté qu’après le meeting de Moscou, il prendra un peu de repos avant de se consacrer aux prochains jeux olympiques d’Athènes en 2004, le seul titre qui manque à son éloquent palmarès. «J’y pense déjà et mon entraîneur a élaboré un calendrier pour les entraînements pour être fin prêt à ce grand rendez-vous», a-t-il dit. Reconnaissant qu’il y avait de plus en plus de concurrents sur le 1.500 mètres, El Guerrouj a indiqué qu’il ne pense pas beaucoup à cette concurrence et se concentre plutôt sur les prochaines échéances. « Pour l’instant, je prendrai un peu de repos avant de reprendre les compétitions », a-t-il ajouté. Interrogé sur les raisons pour lesquelles il n’a pas battu à Moscou son propre record du 1.500 m qu’il détient depuis le 14 juillet 1997 (3 mn, 26 sec), El Guerrouj a fait remarquer qu’il n’était pas venu pour cet objectif, précisant que le meeting de la capitale russe est intervenu en fin d’une saison particulièrement chargée. Le challenge de Moscou, qui a comporté quatre épreuves masculines (100 m, 800 m, 1.500 m et triple saut) et autant d’épreuves féminines (100m, 800m, longueur et hauteur), était doté d’un prix de 2,4 millions de dollars. El Guerrouj était déjà venu à Moscou en 1998 pour le grand prix de la Golden league qu’il avait remporté sur le 1.500 m.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *