El Guerrouj signe sa deuxième victoire

Début de saison sur les chapeaux de roues pour le recordman du monde, le Marocain Hicham El Guerrouj. Le triple champion du monde a remporté l’épreuve du 1.500 m du meeting de Sheffield, disputé dimanche dans le cadre du Grand Prix IAAF-II d’athlétisme. El Guerrouj, qui détient le record de la distance (3 : 26.00), a parcouru les 1500 m dans un temps de 3 min 40 sec 20/100, soit 14 sec de plus, devant le Kenyan Michael Too, auteur de 3min 41 : 03, et l’Anglais Andrew Craffin (3 : 41.54). C’est la deuxième victoire du champion marocain en une semaine. Le fils de Berkane avait réussi sa première sortie sur le mile (3min 50 :12), vendredi dernier, à l’occasion du meeting d’Oslo, première étape du Grand Prix de la golden league.
Quant à l’autre Marocain aligné sur la même distance, à savoir le jeune Anas Salmouni, il s’est contenté de la 15e place, avec un chrono de 3 : 45.47. Pour sa part, Mohamed Amyn a confirmé sa bonne santé en remportant le 3000 m en 7 min 57 sec 83/100, juste devant son compatriote Salah Hissou, ex-champion du monde du 5.000 m et sixième de cette épreuve, vendredi dernier, à Oslo avec un chrono de 13: 01:10. Deuxième, Hissou a bouclé la boucle en 7min 58 :30.
La troisième place, elle, est revenue à l’Australien Craig Mottram en 7 min 58 : 64. Côté dames, Saloua Ouaziz, a volé la vedette à sa soeur sur le 3.000 m en décrochant une 3ème place méritée après avoir parcouru la distance en 8 min 50 sec 96/100, derrière l’Irlandaise Sonia O’sullivan, vainqueur en 8 min 44:02, et l’Américaine Runyan Marla (8 :46. 67).
Quant à Zahra Ouaziz, de retour à la compétition après plusieurs mois d’absence en raison de blessure, elle n’a pas encore retrouvé toute sa forme. La championne du monde du 5.000 m à Séville a terminé l’épreuve à 12ème place avec un chrono de 9 min 05 : 97.
Pour Zahra Ouaziz, le meeting de Sheffield n’est que le début d’une longue période de récupération. A travers sa participation dans les compétitions, la championne marocaine compte améliorer sa condition physique, son endurance et son chrono, avant de passer à la vitesse supérieure. Autrement dit, entamer les derniers préparatifs pour les prochaines échéances internationales, à savoir les championnats du monde et les jeux olympiques qui auront lieu en 2004 à Athènes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *