El Guerrouj s’illustre à Bruxelles

El Guerrouj s’illustre à Bruxelles

Trois min 28sec 40/100. C’est le temps qu’il a fallu vendredi dernier à Hicham El Guerrouj pour parcourir le 1500m. Au meeting de Bruxelles, sixième et dernière étape de la Golden League, le Marocain a ainsi signé la meilleure performance mondiale de l’année sur sa distance de prédilection. Le recordman du monde du 1500m a littéralement fait exploser les gradins. Il a même réussi à entraîner dans sa course son dauphin, le Français Mehdi Baala, devenu le cinquième athlète de l’histoire à descendre sous la barre de 3min 30sec. Le vice-champion du monde a ainsi parcouru la distance en 3min 28sec 98/100, battant le record de France que détenait Fouad Chouki (3:30:83). La troisième place de l’épreuve est revenu au Kenyan Paul Korir, auteur de 3min 30sec 72/100. Et pourtant la veille, le Marocain s’était plaint d’être « trop fatigué » pour disputer le 3000m sur lequel il était préalablement inscrit. Mais sur la piste du stade Roi Baudouin, toute trace de fatigue s’est envolée même si El Guerrouj a indiqué qu’il avait couru à 50 % de son potentiel. Son choix de courir le 1500m s’est donc avéré plus que judicieux. La MPM en poche, il a ajouté qu’il s’attaque à présent à un autre objectif, ayant bon espoir de battre cette année le record du 1500m ou celui du mile. La saison prochaine, c’est le doublé 1500m/5000m, qui lui a échappé de peu aux Championnats du monde de Paris, qui entre dans sa ligne de mire. Un autre athlète a également brillé à Bruxelles, quelques jours après s’être illustré à Paris. Il s’agit du qatari Saif Saeed Shaheen qui a amélioré la meilleure performance mondiale de l’année du 3000 m steeple en s’imposant en 8min 00sec 06/100. Ali Ezzine, aligné sur cette distance, a achevé l’épreuve au sixième rang (8:13.31) alors que son compatriote Zouhair El Wardi est entré huitième (8:14.81). A Bruxelles, la présence marocaine s’est fait remarquée au tableau féminin. Alignées sur le 5000m, Zhor El Kamch et Zahra Ouaziz ont tout de même fait mieux qu’à Paris, terminant respectivement cinquième et sixième. El Kamch a parcouru la distance en 15min 11sec 78/100 alors que sa compatriote a réalisé un temps de 15min 13sec 14/100. A la première place de cette course est arrivée l’Ethiopienne Derartu Tulu (14:44.22), devant les Kenyanes Isabella Ochichi (14:47.70) et Edith Masai (15:06.64). Pour sa part, la jeune espoir de l’athlétisme national, Amina Aït Hammou s’est illustrée sur le 800m en occupant la troisième place avec un chrono de 1min 58sec 66/100. Mais la reine incontestable de cette dernière étape de la Golden League est la Mozambicaine Maria Mutola, première sur cette même distance. Parcourant le double tour de piste en 1min 57sec 78/100, elle décroche ainsi le million de dollars, mis en compétition, après ses cinq précédentes victoires, à Oslo, à Paris/Saint-Denis, à Rome, à Berlin et à Zurich. Mais pour encaisser cette somme, la triple championne du monde et championne olympique de la spécialité devra participer à la finale du Grand Prix, les 12 et 13 septembre à Monaco.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *