Éliminatoires de la CAN-2012 : Maroc-Algérie : Un match sous haute tension

Éliminatoires de la CAN-2012 : Maroc-Algérie : Un match sous haute tension

Les rencontres entre les Algériens et les Lions de l’Atlas sont souvent marquées par un climat de tension. Trois jours seulement nous séparent du derby maghrébin Maroc-Algérie. Un grand événement qui se jouera ce dimanche 27 mars, à 19 heures, au stade 20 mai à Annaba en Algérie pour la 3ème journée du groupe D des éliminatoires de la CAN-2012. Un duel sous haute surveillance entre les deux voisins. Une belle fête célébrée et animée par les supporters des deux équipes dans les gradins et dans les tribunes. On va assister à une rencontre entre les publics des deux équipes. Un public que tout le monde souhaite qu’il garde son calme. «On a beaucoup de chance d’arracher un bon résultat à Annaba. Les Algériens sont sous pression terrible devant leur public. Un nul est synonyme pour eux de défaite», a souligné Mustapha El Haddaoui, ancien joueur de l’équipe nationale. «Les Fennecs sont derrière les Lions de l’Atlas au classement et en cas de défaite ou un nul, ils ne pourront pas poursuivre l’aventure car ils seront hors-course», a ajouté El Haddaoui. En effet, le déplacement à Annaba revêt une importance capitale pour les Lions de l’Atlas. Ils sont animés par une détermination inébranlable à aller conforter une équipe forte loin de leurs bases. «La liste des joueurs sélectionnés par Eric Gerets est une liste complète malgré l’absence de Mounir El Hamdaoui et Youssef Hadji qui sont des éléments expérimentés», a indiqué El Haddaoui. «Lors de cette rencontre, les joueurs vont montrer leur enthousiasme et leur rage de vaincre ainsi que leur combativité», a conclu l’ancien joueur. Il est à rappeler que la dernière rencontre entre les deux équipes en éliminatoires de la CAN remonte, en effet, au 27 décembre 1970 dans le cadre des éliminatoires de l’édition 1972 au Cameroun remportée par la sélection marocaine, qui a disputé le Mondial-1970 de Mexico, par 3 buts à 0, après avoir perdu sur le score de 3 buts à 1 en match aller.

Benchikha : «L’Algérie peut battre le Maroc»
L’entraîneur national algérien Abdelhak Benchikha a estimé que «la sélection nationale du Maroc était «une équipe forte» mais qu’elle allait perdre son match en Algérie». «Je me suis fait une bonne idée sur l’équipe marocaine et je connais chacun de ses joueurs qui ont du potentiel. Je reconnais que c’est une équipe forte mais nous allons la battre. La victoire est essentielle pour nous», a indiqué Abdelhaq Benchikha à la presse algérienne. «Je respecte beaucoup Monsieur Gerets mais je lui dis «tu vas laisser les trois points en Algérie»», a ajouté le sélectionneur algérien.
Gerets : «Le match est très important pour les Fennecs»
«Le match est encore plus important, voire décisif pour les Fennecs qui, avec un seul point à leur actif, y voient la dernière occasion de la résurrection pour faire renaître l’espoir d’une qualification déjà fortement compromise», a précisé Éric Gerets, sélectionneur national. Et de poursuivre que «en cas de défaite, les Fennecs, qui traversent, depuis le Mondial, une mauvaise passe pour manque de résultats». «Mais aussi en raison de l’absence de regroupements et du manque de préparation, auraient fortement compromis leur rêve de faire partie du gotha continental en 2012», a conclu le coach belge.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *