Eliminatoires des JO 2008 de Pékin : Le Maroc trébuche face au Cameroun

Eliminatoires des JO 2008 de Pékin : Le Maroc trébuche face au Cameroun

Le Maroc a affronté le Cameroun dimanche 14 octobre au stade Moulay Abdellah à Rabat, dans un match comptant pour les éliminatoires des Jeux olympiques de Pékin 2008. Ce match joué à domicile s’est soldé par un score nul (2-2). Le résultat réduit les chances des lionceaux pour décrocher le ticket pour les JO de Pékin, contrariant les attentes du public qui a été nombreux à faire le déplacement au complexe Moulay Abdellah de Rabat.  Dimanche à 19  heures, et dès le coup de sifflet de l’arbitre, les coéquipiers de Chihi foncent droit vers les buts camerounais et obtiennent un premier corner qui ne donne rien. On s’attendait à une bonne prestation des lionceaux et que la rencontre se jouera principalement dans le camp des Camerounais. Mais l’on assiste à un revirement des événements. Nous étions en face d’une équipe olympique  nationale évincée, sans aucun fond de jeu, sans aucune stratégie, mais avec un jeu  défensif pour stopper une équipe camerounaise intrépide. Le public était au rendez-vous pour encourager nos olympiques, 45.000 spectateurs ont envahi les gradins du stade Moulay Abdellah. Mais, il était très déçu devant une telle prestation et  surtout, lors de la première mi-temps. Les Camerounais adoptent une bonne stratégie de jeu, une bonne défense, un jeu collectif bien étudié. Très dépassés par le rythme imposé par leurs adversaires, les Marocains ont  été surpris par une action à la 30 ème minute lorsqu’ Alain Junior Olé Olé se retrouva face à Amrani sur le côté droit, il frappe le ballon en puissance que Bourkadi ne peut sauver son filet. Le Cameroun prend l’avantage à la stupeur des spectateurs. La première mi-temps était caractérisée par un jeu individuel, les Marocains n’ont pas adopté une stratégie de jeu collectif, les ballons se perdent. Leur rythme était très lent et ils étaient mal positionnés. Ce qui a contribué à une absence de créativité et d’initiative. En seconde mi-temps, Fathi Jamal procèda à un changement de joueur et de tactique, Adil Chihi est remplacé par Bahri qui vient renforcer l’attaque pour offrir de l’aide à Benjelloun et donner plus de solutions dans le jeu offensif des olympiques. Ce changement qui allait donner ses fruits a été malheureusement concrétisé par un but inattendu des Camerounais qui, bénéficiant d’un moment d’inattention des lionceaux, Cristian Bekamenga. marque de la tête à la 47ème minute de la rencontre. Le stade, pour la seconde fois, sous le choc, les supporters camerounais par contre jubilent.
La mission des Marocains devient de plus en plus difficile, ils doivent à tout prix égaliser. Ceci les a poussés à changer de tactique. Les remplacements de Fathi Jamal ont donné leurs fruits. Nos olympiques ont adopté un jeu offensif ce qui a obligé les Camerounais à se réfugier dans leur camp et à défendre leur filet, plus question de fautes, plus question de failles. Les passes des balles devenaient précises. Le jeu redevient collectif et bien organisé, ce qui a contribué à l’égalisation. Toutefois, Adil Hermach a pu réduire la marque à la 60  ème minute, profitant  d’un cafouillage devant la cage adverse. Ce qui a donné un nouveau souffle à ses camarades. L’entrée en jeu dans la deuxième période de Soufiane Benzouine et Ibrahim El  Bahri a activé un peu le jeu et énervé les défenseurs camerounais qui  commençaient à renoncer à leur jeu offensif. Sur un corner très ajusté de Nabil Lazhar, Soufiane Benzouine a placé une belle balle dans la lucarne des Camerounais à la 92ème minute du match.
La sélection marocaine olympique s’est présentée sous une autre image, Après ce match nul (2-2), le Cameroun est toujours aux commandes du groupe C avec 8 points, suivi de près par le Maroc (7 pts). Le Botswana a repris la troisième place (5 pts) grâce à son succès 2-1 face à la Guinée qui ferme la marche (1 pt). 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *