Éliminatoires JO-2008 : Le Maroc bat le Botswana

Éliminatoires JO-2008 : Le Maroc bat le Botswana

L’équipe olympique marocaine a entamé du bon pied la phase de poules des éliminatoires africaines (groupe C) du tournoi de football des Jeux olympiques (Pékin-2008), en battant 1 à 0 son homologue du Botswana, samedi au complexe sportif Prince Moulay Abdallah à Rabat.
Devant des Botswanais jouant la défensive, les hommes de Fathi Jamal ont peiné avant de faire l’essentiel, grâce à l’opportunisme de Brahim El Bahri qui surprend la défense adverse à la 39ème minute.
Construisant leurs actions à partir de la ligne de défense, les Nationaux ont dû faire face à un bloc défensif opaque et à un acharnement des joueurs adverses qui usaient pleinement de leur force physique pour repousser les attaques marocaines.
Grâce à la technicité de ses attaquants, l’équipe marocaine est parvenue à plusieurs reprises à inquiéter la défense adverse.
Les premières véritables alertes sont venues de Youssef Sekkour (7è mn), qui intercepte un centre à raz-de-terre de la gauche de Salaheddine Sbai mais sa balle passe à côté, et de Rachid Hamdani (11è mn) qui, surpris par un centre rentrant de Abdeslam Benjelloune, rate la balle alors qu’il était face-à-face avec le gardien de but.
Devant la ténacité de l’équipe du Botswana, la pression des Marocains a baissé, laissant aux visiteurs la possibilité d’approcher la «cage» de Bourkadi. Leurs tentatives sont, toutefois, restées très limitées et manquaient de finition.
En revanche, les espaces, créés dans la ligne arrière, ont coûté cher aux Botswanais. Ainsi, sur une longue balle dégagée de la défense marocaine, Brahim Bahri, joueur de l’équipe des FAR, aligné à la place de Salaheddine Sbai (28è), blessé, s’est engouffré au milieu des défenseurs adverses et lobé le gardien, qui a «pêché» par une sortie hasardeuse, pour loger la balle au fond des filets.
La deuxième mi-temps a démarré sur le même scénario, et c’est Bahri qui donne le ton avec un tir croisé du flanc gauche, qui rate de peu la cage. (46è). Le jeune Adil Chihi, très actif, a également failli faire mouche à plusieurs reprises.
De leur côté, les Botswanais ont créé plusieurs occasions, mais la défense, conduite par l’expérimenté Youssef Rabeh, s’en est sortie saine et sauve.
L’entrée en jeu du buteur Mouhcine Iajour (77è), et l’expulsion d’un joueur botswanais (80è) ont donné du punch à ligne d’attaque des Nationaux qui ont dominé le dernier quart d’heure, mais en vain.
Pour l’équipe marocaine, qui évolue dans le groupe «C» avec le Botswana, la Guinée et le Cameroun, cette victoire est la bienvenue car le plus dur est à venir et la voie vers les JO-2008 est encore longue et parsemée d’embûches.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *