En attendant un retour meilleur

Le rideau est tombé sur la phase-aller du championnat du GNF1 avec la consécration du WAC comme champion d’automne.
Un titre mérité pour les protégés de Ladislas Lozano qui, après un travail de longue haleine, ont pu revenir de loin pour offrir à leur grand public un beau cadeau de fin d’année. Avec ce semi-sacre, les Rouge et Blanc confirment, encore une fois, leur hégémonie et leur grande ambition de remporter le titre de champion du Maroc, comme l’a déclaré le président du club, Nasser Eddine Doublali. « Cette saison, nous visons le titre de champion et la Coupe du Trône ».
Depuis le début du championnat, les co-équipiers de Rabie Lafoui ont su enchaîner les victoires pour rejoindre, dans un premier temps, le Hassania d’Agadir, avant de s’emparer du fauteuil de leader avec 34 points. En revenant sur la première partie du championnat, force est de constater que la course pour le titre de champion d’automne était très disputée entre trois équipes : le Wydad de Casablanca, le Hassania d’Agadir et le Moghreb de Fès. Outre le MAS, le WAC est la seule équipe qui n’a pas lâché trop de points avec une seule défaite, contre le FUS, dix victoire et quatre nuls. Quant à l’équipe de la capitale spirituelle, elle a terminé les matchs-aller, en troisième place (28 points) avec sept victoires, sept nuls et une seule défaite. Les Gadiris, qui ont bouclé la mi-saison en deuxième position (33 points), ont arraché le même nombre de victoires que le champion d’automne et trois nuls. En revanche, ils ont concédé deux défaites, dont une devant les poulains de Lozano.
Les matchs aller ont, également, été marqués par le passage à vide du champion sortant, le Raja de Casablanca. Après un début de saison indigne des couleurs du club, les Vert et Blanc ont réussi à redresser la barre pour terminer la phase-aller en quatrième position avec 27 points. La grande déception, cette saison, est la déroute du grand Kawkab de Marrakech. Champions des défaites, au nombre de dix, les co-équipiers du revenant Ahmed El Bahja ont dû attendre la sixième journée pour empocher les premiers trois points de victoire. Les Marrakchis ont terminé la première partie du championnat dans la zone des relégables, avec trois succès à l’extérieur et le but le plus rapide jusqu’à maintenant. Il faut dire que le club Sudiste traverse une crise sans précédente avec des problèmes d’ordre financier et de gestion. Et il n’est pas le seul. D’autres équipes, telle le Stade Marocain ou encore l’Itihad de Tanger, souffrent du même mal. Alors que d’autres ont réussi à s’en sortir. Ils ont même fait un bon parcours en dépit de leur situation inquiétante, notamment la JSM, dont le buteur a rejoint les Vert et Blanc en fin de l’année dernière.
En termes de bilan, la première partie du championnat national du GNF1 n’a pas tenu ses promesses. La reprise, prévue dans au moins deux semaines en raison de la participation de l’équipe nationale dans la Coupe d’Afrique des Nations au Mali, sera placée sous le signe de la victoire et rien que la victoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *