Enfin une coupe du monde pour l’Afrique

Joseph Platter, président de la Fédération Internationale de Football (FIFA), a annoncé, jeudi dernier à Bamako lors de l’ouverture de la 25e assemblée générale de la Confédération Africaine de Football (CAF), que le mondial 2010 sera organisé par un pays d’Afrique. À croire l’homme fort de la plus haute instance du football mondial, le principe de la rotation sera, enfin, adopté. Le continent noir pourra, désormais, accueillir la Coupe du Monde sur ses propres bases. Une première dans les annales de ce prestigieux événement, dont la première édition remonte à 1930 en Uruguay. En 72 ans, l’Afrique n’a jamais organisé une coupe du monde. Pourtant, si on fait une petite lecture de l’histoire de cette compétition, force est de constater que certaines nations africaines ont représenté, dignement, leurs couleurs nationales respectives. Mieux encore, elles ont même dominé les grandes écoles européennes.
L’Algérie et son grand exploit contre l’Allemagne en Espagne (82), le Maroc et son parcours extraordinaire au Mexique (86), le Cameroun qui a fait mieux que les Lions de l’Atlas en devenant la première équipe africaine à se qualifier pour le quart final en Italie (90), ou encore les belles prestations des Super Eagles aux Etats-Unis (94) et en France (98). Et ce n’est pas un hasard si la FIFA a décidé, depuis 1990, d’augmenter le nombre des pays africains participants à ce grand rendez-vous mondial du ballon rond. D’une seule équipe, en l’occurrence le Maroc en 1970, le nombre est passé à cinq en 1998. Autrement dit, il a fallu 28 ans pour que l’Afrique, qui a donné des grands comme le grand Eusobio, originaire du Mozambique, ou encore Larbi Benbarek, puisse atteindre ce stade de représentativités. Mais cette reconnaissance du football africain est restée limitée à l’aspect participation, sans jamais toucher le côté organisation.
Tout le monde se rappelle de la fameuse course africaine, entre le Maroc et l’Afrique du Sud, pour abriter la coupe du monde 2006. Après un long suspense, la dix-huitième édition est revenue en fin de compte à l’Allemagne, pour la deuxième fois après celle de 1974. Depuis 1930, neuf pays du Vieux Continent ont accueilli la coupe du monde, en plus de celle qui aura lieu en Allemagne dans quatre ans. La France, l’Italie et l’Allemagne viennent en tête des pays organisateurs, avec deux éditions pour chacun. Pour sa part, l’Amérique du Sud n’a abrité que cinq éditions (Brésil 50, Chili 62, Mexique 70 et 86, Argentine 78).
A signaler que la prochaine coupe du monde se déroulera, pour la première fois, en Asie en Corée du Sud et au Japon. Pour 2010, plusieurs pays africains sont en lice pour l’organisation de ce grand événement footballistique. Outre le Maroc, l’Afrique du Sud et l’Egypte sont, jusqu‘à maintenant, les seuls pays à déposer leurs candidatures. L’Afrique, souvent considérée comme un laboratoire de tous les maux, aura enfin sa propre coupe du monde !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *