Espagne : lutte contre le racisme dans le football

Le ministre espagnol des Sports, Jaime Lissavetzky, a promis mardi que son pays va renforcer sa lutte contre le racisme dans le football et contre les groupes de supporters "ultras".
«Nous devons avoir le courage d’admettre que le racisme est un problème et qu’il faut prendre des mesures radicales», a déclaré Lissavetzky en présentant "Tends la main", un plan destiné à sensibiliser les supporters sur le sujet du racisme. «Le football doit être un exemple pour le reste de la société et nous devons remonter à la racine du problème, à savoir jusqu’aux groupes d’ultras, dont les opinions ne correspondent pas à celles des Espagnols», a-t-il déclaré. Le projet "Tends la main" est soutenu par la Fédération espagnole de football (RFEF), la Ligue de football professionnel (LFP), l’UEFA, les organisations anti-racistes espagnoles et les associations de joueurs et de supporters. «Il s’agit d’un premier pas», a déclaré Esteban Ibarra, porte-parole du Mouvement contre l’intolérance. «Mais le problème s’étend et il faut prendre d’autres mesures, principalement contre les groupes d’ultras». Les actes de racisme sont devenus monnaie courante dans les stades espagnols ces dernières années, les clubs de Getafe, de l’Atletico Madrid et du Real Saragosse ayant reçu des amendes sanctionnant le comportement de leurs supporters.
Le sélectionneur national Luis Aragones avait, lui aussi, suscité l’indignation en octobre 2004 en proférant des insultes à caractère racial à l’encontre de Thierry Henry, mais il a été blanchi la semaine passée par un tribunal espagnol.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *