Et de onze pour le Barça

Onze victoires en onze sorties. Distancé en Ligua, n’y occupant que la 11ème position, le FC Barcelone s’envole de succès en succès en Ligue des Champions. Mardi au Nou Camp, le sourire est revenu sur les lèvres des supporters catalans après l’écrasante victoire de leur équipe sur l’Inter Milan (3-0), lors du troisième match de la seconde phase de la compétition.
Le Berça bat ainsi le record établi par l’autre club lombard, le Milan AC, lors de la saison 1992-1993. Terrassée par une grave crise sportive après le limogeage de l’entraîneur néerlandais Louis Van Gaal et la démission du président du club, l’équipe a brillamment joué en imposant un rythme trépident.
Les Catalans ont pris l’avantage dès la 7ème minute par le biais de l’attaquant argentin, Javier Saviola. La tactique purement offensive du technicien serbe ,Radomir Antic, a payé. Le Néerlandais Cocu profitait d’un ballon mal dégagé sur un tir de Kluivert à la sortie d’un corner, pour marquer le deuxième but catalan (29ème). L’Inter a par la suite orchestré plusieurs attaques qui ont failli aboutir. Le succès catalan a été scellé à la 67ème minute par Patrick Kluivert. La victoire hisse le Barça à la tête du groupe A devant l’Inter, deuxième, et Newcastle, troisième qui, de son côté, a enfoncé un peu plus le Bayer Leverkusen (3-1).
Ce dernier lutte à présent pour son maintient en championnat, après le limogeage de son Klaus Toppmoeller, remplacé par Thomas Hoerster. Newcastle s’est logiquement imposé grâce, notamment, à un doublé d’Ameobi. L’autre club anglais en lice, Arsenal, a, en revanche, fait une bien mauvaise opération en concédant le nul à Highbury devant l’Ajax Amsterdam (1-1). Arsenal, qui a ouvert très rapidement le score par Sylvain Wiltord, cinquième minute, semblait également se diriger vers une soirée tranquille.
Mais l’Ajax a montré, avec un peu de réussite en défense, qu’elle n’allait pas se laisser faire. Trop sûrs de leur force, les hommes d’Arsène Wenger se sont laissés prendre au piège du contre et à la 17ème minute, Nigel de Jong, parti à la limite du hors jeu, s’est joué de David Seaman. La victoire du FC Valence sur l’AS Rome (1-0), dans l’autre rencontre de ce groupe B, brouille les cartes, puisque Anglais, Néerlandais et Espagnols se partagent la première place. Une situation très difficile pour les Romains qui viennent de signer leur troisième défaite en trois matches (et la deuxième à domicile). Ils semblent désormais exclus, sauf en cas de victoire lors des matches retour, qui débutent dès la semaine prochaine.
La situation dans ce groupe B s’éclaircirait certainement plus, la semaine prochaine à l’Arena où les Londoniens seront en grand danger. Selon le résultat de Valence, ils pourraient se retrouver à la troisième place du groupe. Insuffisant pour disputer les quarts de finale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *