Euro 2012 : Laurent Blanc a encore du pain sur la planche

Euro 2012 : Laurent Blanc a encore du pain sur la planche

D’une défaite frustrante face à la Biélorussie à une victoire pleine de maîtrise en Bosnie, l’équipe de France n’est pas soudainement passée de l’enfer au paradis et elle manque encore cruellement d’expérience, a déclaré mercredi Laurent Blanc. Quatre jours après leur défaite 1-0 sur quasiment la seule occasion biélorusse du match, les Bleus se sont relancés dans la course à la qualification à l’Euro 2012 grâce à un succès incontestable 2-0 en Bosnie, l’un de leurs principaux rivaux du groupe D. Laurent Blanc met toutefois en garde : le résultat ne dit pas tout d’un match. «Il y a une interprétation du résultat et du contenu du match. En terme de résultat, vous avez eu raison de dire que le résultat de la Biélorussie était une catastrophe», a dit le nouveau sélectionneur des Bleus, qui a enfin décroché une première victoire après deux défaites. «Dans le contenu, même s’il y avait des reproches à faire, notamment en ce qui concerne le manque de prise de risque dans le domaine offensif, il n’y avait pas à sauter de joie mais il y avait du positif notamment au niveau individuel», a-t-il poursuivi. «En plus de la performance individuelle confirmée hier soir par certains, il y a eu ce résultat, ce qui change beaucoup l’analyse du match (…) Il n’y a pas à sauter au plafond après hier comme il n’y avait pas à descendre aux enfers vendredi.» Laurent Blanc insiste régulièrement sur le fait qu’il a tout à construire en équipe de France après le fiasco de la Coupe du monde. Il s’est réjoui mercredi que ses jeunes joueurs aient acquis un peu de l’expérience internationale indispensable à la continuité des résultats, tout en restant prudent. «Entre la défaite de vendredi et la victoire d’hier, trois jours de sont écoulés et on n’a pas pris l’expérience internationale qui nous manquait en trois jours», a-t-il remarqué. «Ce n’est pas pour autant qu’on a plus de certitudes. Les joueurs sont seulement âgés de trois jours de plus. L’expérience, on ne l’a pas encore, on va l’acquérir et des résultats comme celui-là font gagner du temps.»  «Satisfait pratiquement de tout» après le match en Bosnie, Laurent Blanc l’est particulièrement de ses joueurs, de leur implication et de leur intégration dans un collectif.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *