Événement : «Oscar est un mercenaire dangereux»

Aujourd’hui le Maroc : Le WAC passe d’une crise à une autre que ce soit au niveau des joueurs, du comité ou de l’entraîneur. C’est à croire que ce grand club ne peut survivre que grâce aux crises ?
Nassreddine Doublali : Non. Le WAC a vécu pendant longtemps dans la sérénité, sinon il n’aurait pas cumulé les titres au niveau national et continental. Ce grand club n’aurait pas produit de grands joueurs qui alimentent l’équipe nationale et réussissent leurs carrières professionnelles sous d’autres cieux s’il n’a pas été bien géré. Ce qui se passe depuis quelque temps est connu par tout le monde car certains gens sans scrupule essayent de déstabiliser le WAC pour des raisons mercantiles.
Vous semblez éluder la probabilité d’une crise de gestion ?
Il n’existe pas de crise de gestion au WAC, mais un problème de trésorerie qui est d’ordre exogène dû à des recettes qu’on n’a pas pu percevoir aussi bien de la CAF, de la FRMF que du GNF. C’est donc une crise financière conjoncturelle qu’on arrive à maîtriser en assurant les dépenses essentielles par les propres moyens du club. D’ailleurs, ceux qui nagent dans les eaux troubles brandissent cette carence dans les caisses du club pour semer la zizanie et préfabriquer une crise qui n’existe pas.
Qui sont ces gens ? Mustapha El Had, Oscar ou certains joueurs ?
Tout ce petit monde est dans le coup et chacun se sert de l ‘autre ou des autres pour jeter de l’huile sur le feu. Mais il est dommage que certains joueurs du club soient manipulés par des personnes malveillantes y compris l’entraîneur Oscar qui joue à un jeu dangereux.
Commençons par Mustapha El Had qui vous accuse d’avoir détourné de l’argent relatif au transfert des joueurs Kaddouri, Saber et l’Ivoirien Gosso ?
– Mustapha El Had a perdu la boussole quand il a été écarté du comité du club pour avoir commis des violations contraires à l’éthique de l’équipe dirigeante. Celui qui était chargé de la commission des jeunes avait des ambitions démesurées quand il distribuait de l’argent aux joueurs en dehors du circuit légal. Je l’ai appelé pour lui faire savoir que cette attitude nuit beaucoup plus au club qu’elle ne le sert, tout comme ses multiples sorties médiatiques. Mais il n’a rien voulu savoir et a poussé l’effronterie jusqu’à emmener Allali avec lui à Laâyoune alors que ce dernier devrait effectuer ce voyage avec l’ensemble des joueurs.
Vous voulez dire qu’il a voulu se venger en vous accusant de détournement ?
C’est un jeu d’enfant quand il évoque le montant de trois milliards de centimes pour le transfert de Kaddouri au Dynamo de Kiev. D’abord personne ne le croira parce qu’aucun joueur marocain n’a été vendu à ce prix. Ensuite les dirigeants de Kiev ne sont pas des néophytes pour verser ce montant quand ils savent que le transfert de N’aybet, qui est le meilleur joueur marocain, n’a rapporté que 700 millions de centimes. Ensuite et c’est là où El Had n’aura pas de chance avec moi, le comité dispose du dossier de Kaddouri que tout le monde peut consulter. Quant à Saber, notre faiseur de conscience retardé a oublié que c’est un autre comité du WAC qui s’est occupé de cette affaire. Il est vrai qu’une clause du contrat avec l’équipe portugaise stipule que le WAC bénéficierait d’un complément de recette (50 %) si Saber était transféré à un autre club. Mais jusqu’aujourd’hui les Portugais rechignent à nous verser cette somme que nous avons réclamée à travers les canaux de la FIFA et de la FRMF.
Il paraît qu’El Had compte voyager au Portugal et à Kiev pour apporter les preuves de ces accusations contre vous ?
Il est parti pour vendre la ferraille !!!
On a l’impression que tout le monde est contre vous, y compris l’entraîneur Oscar
Oscar est un homme dangereux qui doit quitter notre pays parce qu’il est un grand mercenaire dans le domaine du football. Il nous a lâchés la première fois en me disant qu’il n’allait pas cracher sur un million de dollars que lui offrait la Libye. Mais il a fini par manger son pain noir quand il a eu des problèmes avec les dirigeants libyens et qu’il a été contraint à rembourser de l’argent avant de quitter ce pays. Il veut une prime d’objectif pour la finale de la coupe du trône et celle de la coupe d’Afrique. Or nous lui avons proposé un paiement au prorata puisque ce sont d’autres entraîneurs qui ont gagné avec l’équipe lors des éliminatoires jusqu’aux demi-finales. Il n’a pas accepté et ces commanditaires lui ont conseillé d’aller chez un avocat lequel nous a communiqué par écrit un ordre de paiement.
Vous accablez Oscar alors que c’est vous qui l’avez recruté ?
Je n’ai jamais voulu de lui, mais c’est lui qui a demandé à revenir tout en sollicitant le soutien de certains membres du comité qui ont cédé devant la pression du public. Maintenant il est en train de miner le club en incluant, dans son jeu perfide des joueurs comme Daoudi. Ce dernier, qui est un grand joueur que j’estime, a, certes beaucoup, donné au club mais le club lui a aussi rendu la pareille. Il est dommage qu’il s’associe à un entraîneur qui a libéré la moitié des joueurs qui font le bonheur aujourd’hui du Chabab, du CODM et d’autres équipes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *