F1 : Irvine était trop exigeant, selon Lauda

La finalisation de l’accord entre les deux pilotes, Webber et Pizzonina, et Niki Lauda, le patron de l’écurie Jaguar, n’a pas été sans provoquer une immense déception à Pedro De La Rosa qui se retrouve «le bec dans l’eau» avec peu de possibilités de retrouver un bon volant. Eddie Irvine savait ne pas avoir de grandes chances de re-signer pour «les Verts» bien qu’il espérait que ses bons résultats de fin de saison convainquent Niki Lauda. Il n’en sera rien !
Le patron de l’écurie Jaguar s’est dit soulagé de s’être séparé du Nord-Irlandais bien que cela n’ait pas de rapports avec ses performances. «Son expérience, sa vitesse et sa vision de la course sont exemplaires et la décision de le remplacer ne reflète nullement ses capacités» avait souligné Lauda dans le «faire part» de séparation.
C’est plus du côté de la personnalité de l’ancien pilote Ferrari (Irvine, pas Lauda, ndlr) qu’il faut chercher la raison de cette décision a en croire les déclarations de l’ancien pilote Ferrari (Lauda, pas Irvine cette fois !) à un quotidien anglais. «Il voulait que toute l’équipe travaille pour lui, selon ses désirs. Si un ingénieur se plaignait d’un problème avec Eddie, je répondais, ‘fâche toi lors de la prochaine réunion’. Mais parfois Eddie trouvait cela difficile à avaler. Il ne pouvait pas accepter de voir l’autre côté. C’est un pilote très exigeant. Il a causé des frictions dans l’équipe, mais c’est Eddie !» déclarait Lauda. «Parfois c’est une bonne chose, de temps à autre cela démotive les gens. Eddie est très direct et ne pense pas nécessairement aux sentiments des autres personnes quand il a quelque chose dire.
Cela agace mais au moins, les choses sont dites. Je ne suis pas aussi sensible mais l’équipe a souffert un peu de ces problèmes relationnels» concluait le patron de l’écurie Jaguar.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *