Faire mieux qu’à Sydney

Faire mieux qu’à Sydney

La Fédération internationale de tennis (ITF) l’a annoncé il y a quelques jours : le Maroc sera représenté par deux tennismen aux Jeux Olympiques d’Athènes : Younès El Aynaoui et Hicham Arazi. Le tournoi olympique arrive en effet au bout d’une saison dont les résultats ont été mitigés pour ces deux joueurs. Pour Younès El Aynaoui, 34 ans, les derniers mois n’ont connu aucune participation à un tournoi ATP. Et pour cause, le tennisman a souffert de nombreuses blessures qui l’ont obligé de rester à l’écart des courts.
Après une participation en demi-teinte à l’Open d’Australie, premier Grand Chelem de la saison, Younès n’a repris sa raquette que rarement. Annoncé au Tournoi Hassan II, il a dû abandonner en dernière minute. La saison de Hicham Arazi s’est mieux déroulée. Le joueur de 32 ans a fait une bonne opération en janvier dernier à Sydney, en atteignant les quarts de finale de ce même premier Grand Chelem. Mais c’est tout. Il a dû par la suite quitter Rolland Garos au premier tour et ses participations aux différents tournois européens et américains n’ont pas dépassé ce stade-là. Les deux vétérans, qui se lanceront sur les courts athéniens, auront un objectif fixe, celui de faire mieux que lors des Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Le sol australien a souri au tennis marocain.
C’est en effet à Sydney que le tennis marocain a signé sa meilleure participation à ce grand événement sportif, le plus prestigieux de la planète. A l’époque, Karim Alami avait atteint les quarts de finale de la compétition, après avoir battu le Français Fabrice Santoro en huitièmes. C’est le Suisse Roger Federrer, actuel numéro 1 du classement ATP, qui lui a barré la route à ce stade de la compétition. Signalons que le Tournoi olympique de Sydney a été remporté par le Russe Yevgueni Kafelnikov et l’Américaine Vénus Williams.
Chez les dames, le tableau est encore plus noir. Aucune tenniswoman nationale n’a pu prendre part au Tournoi des J.O. depuis le retour du tennis au giron olympique en 1988 à l’occasion des Jeux de Séoul. A Sydney, la Fédération royale marocaine de tennis avait demandé une Wild-Card pour Bahia Mouhtassine, mais l’ITF n’a pas accédé à cette requête, le classement de la Marocaine n’aidant pas. A signaler qu’à Athènes, 53 pays seront représentés, soit un de plus qu’à Sydney: 33 dans le simple messieurs, 25 dans le double messieurs, 32 dans le simple dames, 22 dans le double dames.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *