FAR et Raja assurent en Champion’s League

FAR et Raja assurent en Champion’s League

L’on peut désormais avancer que le Raja et les FAR ont décroché la moitié du ticket qualificateur au tour suivant de la Champion’s League africaine. Une issue très prometteuse pour les deux formations marocaines, qui ont très bien négocié le match aller des 8es de finale de la Ligue des Champions d’Afrique.
En effet, la première étape a été bien gérée par les deux clubs marocains, qui n’ont plus qu’à confirmer lors des matchs «retour». Le Raja reste, cependant, mieux loti que les FAR, car son match à l’extérieur a été un franc succès et, lors du retour, sa pelouse et son public seront de la partie.
Les Aigles verts ont fait le gros du travail en ramenant ce nul précieux (1-1), face au club redoutable de l’Africa Sport. Les locaux ont ouvert la marque à la 26e minute. Cette action aurait pu avoir des conséquences néfastes sur le mental des joueurs, car, dans pareilles situations, c’est la débandade sur toute la ligne. Néanmoins, les Rajaouis garderont la tête froide, géreront au mieux leur match et remettront les pendules à l’heure à la 70e minute, grâce à un ballon mis en orbite par Mohcine Iajour. Le but ivoirien a, par ailleurs, été l’œuvre de Djedjed Gbauze Ladry. Le reste du chrono, le Raja fera de son mieux pour ne pas se faire surprendre, tout en accordant plus d’importance à l’offensive. La meilleure défense est l’attaque, dit-on. Les deux équipes se sépareront sur ce score avec, bien entendu, un net avantage pour le Raja, auquel incombe la tâche d’assurer, de la même manière, lors du match retour.  L’excellente prestation du RCA lui a valu les éloges de la presse ivoirienne, qui s’est étalée sur la technicité du club casablancais.  L’agence MAP rapporte que le quotidien ivoirien «Fraternité Matin» affirme que le Raja, un géant du football continental, «a été supérieur tactiquement, physiquement et techniquement et a séduit par la qualité de son jeu et sa maturité».
«Les «Rouge et Vert» de l’Africa sport, n’ont pas pu justifier leur réputation de grande équipe, ont pratiqué un jeu décousu qui a mis en confiance des Marocains bien organisés tactiquement, hypothéquant ainsi sérieusement leurs chances de qualification pour la phase finale de la Ligue des Champions », explique le quotidien, tel que relayé par la MAP. Lors de l’autre match, où était engagé le second club marocain, pour ces 8e de finale de la Ligue des Champions d’Afrique de football, les FAR ont reçu la formation de l’Étoile sportive du Sahel, à Rabat. Les Militaires ont marqué l’unique but de la rencontre, sur un penalty transformé par Armoumene à la 57e minute. Les FAR appréhendaient à sa juste valeur ce match, face à un club dont le nom n’est plus à faire, et étaient partant pour un jeu hautement offensif. Il s’agissait surtout de marquer un maximum de buts, en perspective du match retour qui, assurément, ne sera pas une rencontre de tout repos pour les Militaires.
Cependant, les joueurs de l’Étoile du Sahel s’organisèrent en défense hermétique, que les Militaires ne purent tromper. Aucune des tentatives n’arrivait à faire mouche et le score a été gelé. Cela dit, c’est sur une note positive que s’est soldé le match et, disons- le de facto, les FAR ont d’ores et déjà parcouru la moitié du chemin. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *