FAR-WAC : Le match qui a tourné à l’émeute

FAR-WAC : Le match qui a tourné à l’émeute

Un arbitrage controversé a marqué le match choc opposant les FAR au Wydad, dimanche 2 novembre, au complexe Moulay Abdellah à Rabat, pour le compte de la huitième journée du championnat national.
Lors de cette rencontre, arbitrée par Abdellah El Achiri, les militaires sont parvenus à décrocher trois points pour conforter leur première place en tête du classement. Le premier but de ce classico a été marqué suite à un coup franc, toutefois contesté, devant la surface de réparation du gardien Fegrouch. Ce coup franc a permis à Omar Bendriss d’ouvrir le score pour les hommes de M’hamed Fakhir à la 69ème minute. Contacté par ALM, Yahia Hadqa, directeur national des arbitres, a déclaré que «l’unique faute de l’arbitrage est intervenue après l’affirmation de la faute de main de Fegrouch qui a donné le premier but. La faute qui a été sifflée par l’arbitre n’était pas juste».
Et d’ajouter que «l’arbitre adjoint Abdelhak El Kerkouri, a induit, malheureusement, son collègue en erreur. Il s’agissait d’une intervention erronée de sa part. Pour étudier ce cas et sortir avec des solutions convenables, les membres de la Commission centrale de l’arbitrage ainsi que la Direction nationale des arbitres se réuniront dans les trois prochains jours. Pour cela, nous allons auditionner les parties concernées avec à l’appui les rapports du contrôleur du match qui était sur les lieux et du contrôleur qui a suivi son déroulement par le biais de la télévision».
M. Hadqa a souligné que la Direction nationale des arbitres ainsi que la Commission centrale de l’arbitrage ont fourni des efforts considérables pour assurer le bon déroulement de cette rencontre. Pour cela, ils ont choisi un corps arbitral composé d’arbitres internationaux de haut niveau. Selon toujours le directeur national des arbitres, près de 18 arbitres ont été suspendus depuis le démarrage du championnat non seulement pour des fautes d’arbitrage. En effet, l’arbitre peut aussi être renvoyé s’il ne répond pas aux convocations de réunions programmées par la Commission centrale de l’arbitrage ou par la Direction nationale des arbitres. Cinq minutes après le premier but de Omar Bendriss, Youssef Keddioui double la mise pour creuser l’écart en faveur des siens. Par ailleurs, ce qui a enflammé les supporters, c’était l’expulsion de Faouzi Abdelghani. Cette décision arbitrale a particulièrement irrité Baddou Zaki qui est sorti de son silence rentrant  dans surface de jeu. Ce qui lui a valu un carton rouge lui aussi. Pour Mohamed Moufid, président de la Commission centrale de discipline et de fair-play à la FRMF : «l’arbitre est responsable de ses actions. Son comportement est soumis à l’appréciation de la Commission centrale de l’arbitrage. En revanche, aucun acteur concerné par les décisions de l’arbitre n’a le droit d’interpeller l’arbitre de façon indisciplinée à l’intérieur de la surface du jeu». «Les procédures d’engagement d’une réserve sont clairement définies dans les règlements de la Fédération royale marocaine de football», a-t-il conclu.


Résultats et classement après la huitième journée


Résultats :
FAR-WAC
MAT-MAS
RCA-MCO
ASS-DHJ
SCCM-KAC
JSM-IZK
HUSA-KACM
OCS-OCK

Classement :
1. FAR Rabat
2. Difaa El Jadida
3. Raja
4. O.Khouribga
5. Moghreb Tétouan
6.Wydad
   Kawkab Marrakech
 8. Jeunesse Massira
9. AS de Salé
10. Moghreb Fès
11. Ittihad Khémisset
      Olympic Safi
      SCCM
14. KAC
15. M. d’Oujda
16. Hassania d’Agadir

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *