Faycal Serghini : «Pour rivaliser avec l élite mondiale, il faut populariser le golf»

Faycal Serghini : «Pour rivaliser avec l élite mondiale,  il faut populariser le golf»

ALM : Après avoir remporté le championnat du Maroc, quels sont vos autres objectifs pour cette année ?
Faycal Serghini : Ce titre m’a permis de conforter ma place de numéro 1 Marocain et d’attaquer les autres tournois de la saison.  

De quels tournois s’agit-ils exactement?
Je suis appelé à participer au tournoi EPD tour en Allemagne ensuite je jouerai au Mena tour (Moyen-Orient). Ces tournois représentent pour moi un nouveau défi. Car je vais rivaliser avec de grands golfeurs de renommée mondiale.

À quand une présence du Maroc dans des circuits internationaux aux côtés des grands pays de cette discipline?
Je pense que pour qu’un jour on puisse voir un joueur marocain côtoyer les meilleurs golfeurs du monde, il faut que les instances dirigeantes s’investissent davantage et que le sponsoring devienne chose courante.

Qu’en est-il de la relève?
Je pense que pour assurer une relève, il faut que les jeunes de l’élite du golf jouent beaucoup plus de tournois à l’étranger pour se mesurer aux grands joueurs internationaux.

Que manque concrètement au golfeur professionnel marocain pour briller sur le plan international ?
Ce n’est pas en restant sur notre territoire qu’ils y arriveront. Pour que nous puissions rivaliser un jour avec l’élite mondiale, il faut populariser le golf.  Comment est-il possible de se comparer aux grandes nations de golf quand celles-ci comptent des millions d’adhérents contre 5.000 licenciés au Maroc ! En plus, chez nous, un encadrement de qualité fait défaut, ainsi que des infrastructures appropriées au golf de haut niveau et un entraînement adéquat. Il faut que les responsables organisent plusieurs stages à l’étranger pour les jeunes joueurs de golf.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *