FIFA : Diego Maradona s’en prend à la Fifa et critique Blatter

FIFA : Diego Maradona s’en prend à la Fifa et critique Blatter

Diego Maradona, nouvel entraîneur du club Al-Wasl de Dubaï, s’en est pris samedi à la Fifa pour la corruption dans le milieu du football et a critiqué Joseph Blatter, qui vient d’être reconduit à la tête de cette instance internationale. «Les choses ne sont pas claires, ni propres dans le monde du football actuellement, et nombreux sont ceux qui connaissent cette réalité», a déclaré Maradona lors d’une conférence de presse à Dubaï, l’émirat de son nouveau club. «Chaque jour, nous assistons à davantage de corruption et de manipulations concernant les matches. Les gens de la Fifa sont parmi les plus fortunés», a-t-il encore dit. A la question de savoir s’il soutenait M. Blatter, réélu mercredi président de la Fifa, l’ancien capitaine et sélectionneur de l’équipe d’Argentine a répondu: «Moi, je ne soutiens personne mais j’aime le football. Je n’aime pas les corrompus et les corrupteurs et je ne les soutiens pas». Il a affirmé avoir décliné dans le passé des offres l’invitant à «faire partie de la famille de la Fifa». «De quelle famille parlent-ils ? Aucun d’entre eux n’a pas joué au football. Et lorsqu’ils sont aux commandes, ils multiplient les décisions erronées et stupides. Ils ne nous demandent pas nos avis et nos conseils pour promouvoir le football», a-t-il dit. Et d’ajouter: «Nous poursuivrons notre combat pour que ces personnes quittent la Fifa. Je les prie de partir». «Blatter ne va pas démissionner. Ne nous faisons pas d’illusions, rien ne va changer. Malheureusement, nous avons un grand musée à la Fifa, des dinosaures qui ne veulent pas abandonner le pouvoir», a encore dit Maradona. L’ex-star de l’Albiceleste, 50 ans, s’est engagé pour deux saisons à Al-Wasl, dix mois après avoir été évincé de la sélection argentine. Interrogé sur le montant de son contrat, estimé par la presse à 10 millions de dollars, il a indiqué que «nous sommes très loin de ce chiffre. Les grands contrats vont actuellement aux joueurs, pas aux entraîneurs». Sa mission consistera à relancer le club, plusieurs fois titré sur la scène nationale et vainqueur de la Gulf Champions League en 2009-2010. Al-Wasl s’était séparé en mars du Brésilien Sergio Farias pour mauvais résultats, et navigue actuellement à la 4e place du championnat avec 27 points, à 16 points d’Al-Jazira, très proche du titre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *