FIFA : Marrakech ne s’en « foot » pas

FIFA : Marrakech ne s’en « foot » pas

La planète football se trouve à Marrakech à l’occasion de la tenue du 55ème congrès de la Fédération internationale de football (FIFA) dimanche 11 et lundi 12 septembre. La ville ocre a réuni tous les décideurs du ballon rond mondial pour un week-end de réflexion sur l’avenir de cette discipline sportive qui compte des milliards de passionnés. Un sport autour duquel existent de très importants enjeux économiques.
Des délégations de 205 associations et fédérations nationales ont fait le déplacement à la ville de la palmeraie pour assister à cette manifestation. Le choix de Marrakech a été longuement salué. A commencer par Joseph Blatter, tout puissant président de la FIFA qui a précisé dans des propos relayés par l’agence MAP que ce congrès qui se tient pour la première fois dans un  pays africain, revêt une importance cruciale eu égard aux sujets figurant à  l’ordre du jour. Arrivent en tête de liste des modifications du statut et règlements de la fédération sportive internationale la plus puissante notamment les articles 59, 60 et 61 concernant l’arbitrage, et l’article 15 sur la situation des joueurs à double nationalité. Le nouveau calendrier international des rencontres prévues entre 2008 et 2014 sera également débattu et soumis à adoption à Marrakech. Il est à signaler que le précédent calendrier a été adopté à Zurich en 2000. D’autres points seront à l’ordre du jour de ce 55ème congrès, notamment la santé des joueurs, la mise en place d’un arsenal en la matière et  l’affiliation de deux associations candidates, celle des Comores ainsi que celle du Timor Oriental.
La réunion de Marrakech est ainsi située au sommet de la hiérarchie de l’entité de tutelle du football international, le Congrès de la FIFA se réunit en principe tous les deux ans. Toutefois, depuis 1998, ce rassemblement de la famille du football intervient chaque année, les réunions biennales étant alors qualifiées d’extraordinaires. L’institution de cette fréquence annuelle permet au parlement du football de peser sur un nombre croissant de dossiers. «Le Congrès prend des décisions liées aux statuts de la FIFA, à leur mise en œuvre et à leur application. En outre, il approuve le rapport annuel, décide de l’entrée de nouvelles fédérations dans la FIFA, tient des élections, notamment pour la présidence de la FIFA. Par souci de démocratie, chaque fédération nationale dispose d’une voix, quelle que soit la puissance de son football », peut-on lire sur le site de la FIFA.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *