FIFA : Un excédent de 102 millions d’euros en 2004

Au vu de "l’évolution de ses finances", la FIFA a ainsi décidé d’augmenter de 38% la dotation destinée aux 32 associations qui participeront à la phase finale du Mondial-2006. Au total, les sélections participantes se partageront 332 M FS (215 M d’euros). A la Coupe du monde en Allemagne, le vainqueur empochera 24,5 M FS (15,8 millions d’euros), tandis que chaque équipe participante est assurée de toucher au moins 7 M FS (4,5 M EUR), a également dit Urs Linsi, le secrétaire général de la FIFA. "La FIFA reste conforme au prévisionnel, a expliqué la Fédération internationale qui présentait ses comptes annuels. Elle a clôturé l’année de son centenaire, en 2004, par un excédent de recettes de 158 M FS (102 M EUR) – en hausse de 12% par rapport à son exercice précédent – et enregistré une hausse de ses fonds propres, qui s’élèvent désormais à 238 M FS (154 millions d’uros)". Inscrit dans un son cycle quadriennal (2003-2006), la FIFA a enregistré 740 M FS (479  millions d’uros) d’entrées et des dépenses à hauteur de 582 M FS (377  millions d’uros). En 2004, les liquidités de la FIFA s’élevaient à 439 M FS (284,6  millions d’uros). Selon le président Joseph Blatter, la FIFA a désormais complètement tourné le dos à ses problèmes financiers des années 2001-2002, marquées notamment par la faillite du N.1 du marketing du sport ISL-ISMM, avec lequel l’organisation travaillait en étroite coopération. "Nous nous sommes beaucoup rapprochés de notre objectif, à savoir afficher d’ici à fin 2006 des fonds propres d’au moins 350-450 M FS (227-291  millions d’uros). Grâce aux résultats que nous avons déjà atteints en termes de marketing, nous disposerons d’une solide base financière (pour l’avenir)", s’est réjoui Joseph Blatter.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *