Figo et Owen dans le gotha des grands

Ça y est. C’est chose faite. Depuis vendredi dernier, la nouvelle star du football anglais, Michael Owen, est dans la cour des grands. Il a été sacré 46e ballon d’or France Football par un jury de spécialistes. Par cette consécration, la première dans sa carrière, le jeune prodige anglais, 22 ans, est devenu le digne héritier de sir Stanley Matthews, premier lauréat de l’histoire du trophée. Le choix porté sur le sociétaire de Liverpool n’a pas été fortuit. D’abord, il récompense le retour, parmi les grands, du football anglais. Retour, dont Owen était l’un des grands artisans. Il était, également, à l’origine de la victoire des Reds en Cup, en coupe de la Ligue et en coupe de l’UEFA. Aussi, il a confirmé, cette saison, son grand talent et son instinct de buteur avec des succès dans le Charity Shield puis en super coupe d’Europe. Fils d’un ancien professionnel d’Everton, Michael Owen était né pour être un grand joueur de foot. Outre ses cinq titres, « l’assassin » aux yeux d’ange a été d’un grand apport dans la qualification de l’Angleterre aux phases finales de la coupe du monde 2002, notamment contre l’Allemagne. Une autre justification de trophée qui lui permet de succéder à Luis Figo. Le stratège Portugais, lui aussi, était à l’heure de la consécration cette semaine. Le milieu de terrain du Real Madrid a été élu, lundi dernier, joueur de l’année 2001 par la (FIFA). Il succède, ainsi, à l’autre pièce maîtresse madrilène, le Français Zinédine Zidane, qui l’avait devancé de 41 points l’an dernier à Rome. Âgé de 29 ans, l’enfant terrible du club espagnol de Real Madrid est un joueur de trophées. Il s’était déjà vu décerné le même titre l’année dernière par le magazine « France Football ». Joueur hors-paire, Figo est réputé pour la qualité de ses centres, la précision de ses frappes, son démarrage dévastateur et ses dribbles magiques qui font trembler les grandes défenses. Ex-joueur le plus cher de l’histoire du football, lors de son transfert du FC Barcelone au Real Madrid pour la bagatelle somme de 56 millions de dollars, Luis Figo est devenu cette année le premier portugais à recevoir une telle récompense, en devançant l’Anglais Beckham de 12 points. Champion d’Espagne avec le Real Madrid et ayant activement participé à la qualification du Portugal pour la prochaine coupe du monde, ce joueur, grand admirateur de Piccasso, a plutôt été choisi pour «l’ensemble de son oeuvre ». Les deux autres prétendants, son coéquipier Raul Gonzalez Blanco, et l’Anglais David Beckham, ne présentaient pas un palmarès plus riche. Figo, qui a voyagé dans l’avion du Real avec son président Fiorentino Perez, lui a suggéré de recruter le nouveau ballon d’or. Histoire d’ajouter un nouveau trophée à la vitrine bien garnie du club Merengue.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *