Finale de la Coupe du Trône : Qui aura le dernier mot ?

Finale de la Coupe du Trône : Qui aura le dernier mot ?

La prestigieuse Coupe du Trône de football est une compétition qui a la particularité d’être ouverte aux clubs professionnels et aux clubs amateurs. Chaque année, la Coupe du Trône réserve des surprises, des matchs fous, de grandes équipes qui chutent, de petites formations qui brillent, tellement le tamis ne respecte pas la logique de la taille et du poids des clubs.
Des décennies après le lancement de cette compétition, la fête continue imperturbablement et offre des plats des plus exquis.

Ainsi, dans le cadre des festivités marquant le 59è anniversaire de la Fête de l’Indépendance, la finale de la Coupe du Trône de football, saison 2013-2014, mettra aux prises ce 18 novembre à Rabat deux équipes aux passés simple et composé en quête d’un sacre qui restera gravé dans les annales du football national.

Il s’agit du FUS de Rabat qui vise une sixième consécration et de la Renaissance sportive Berkane, qui renaît cette saison plus brillante et plus déterminée.
Les poulains de Walid Regragui, quintuples vainqueurs du trophée (1967, 1973, 1976, 1995 et 2010), ne lésineront pas sur les efforts en vue de se réconcilier avec les titres, alors que le représentant de l’Oriental, qui se hisse pour la deuxième fois de son histoire en finale après celle perdue contre le Kawkab de Marrakech en 1987, affûte ses armes avec en ligne de mire le prestigieux trophée.

Ironie du sort, les deux formations se sont affrontées dans une première confrontation dimanche dernier pour le compte de la 8ème journée du championnat national. A l’issue de cette rencontre, les deux équipes ne sont pas parvenues à se départager et se sont quittées sur le score d’un but partout. Un résultat qui ne fait qu’accroître le suspense de la finale tant le niveau de jeu se rapproche…Mais Walid Regragui voit  les choses autrement. L’entraîneur du FUS avait accusé les joueurs de la RSB de faire de l’anti-jeu. La réponse ne s’est pas fait trop attendre de la part de Abderrahim Talib qui a estimé que «ces déclarations sont irresponsables. Regragui devrait se concentrer sur la prestation de ses joueurs au lieu de critiquer les miens». Les hostilités entre les deux entraîneurs sont lancées et les joueurs sont prêts pour montrer de quel bois ils se chauffent.

Les deux formations s’affronteront au complexe sportif Prince Moulay Abdellah qui vient de subir d’importants travaux de rénovation en prévision de la Coupe du monde des clubs Maroc 2014 (10-20 décembre).
C’est donc sur une belle pelouse, devant un public acquis à leur cause que le FUS et la RSB devront sortir le grand jeu  pour brandir le graal le plus prestigieux du football national.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *