Finale de la Ligue des champions : Le FC Barcelone écrase Manchester United

Finale de la Ligue des champions : Le FC Barcelone écrase Manchester United

Quel triomphe ! Le FC Barcelone a inscrit dans le marbre son hégémonie actuelle en remportant sa deuxième Ligue des champions en trois ans (après 2009) après avoir surclassé Manchester United (3-1), samedi à Wembley, grâce encore à Messi, auteur d’un but et artisan d’un autre. Le premier sacre du Barça avait été acquis à Wembley déjà, en 1992, après deux échecs (1961 et 1986). Il glane là sa quatrième C1, et dépasse désormais MU d’une unité (1968, 1999, 2008), déjà battu en 2009. «Si on joue comme en 2009, on ne gagnera pas demain», avait pourtant prévenu vendredi l’entraîneur catalan Pep Guardiola. Il s’agissait de hausser son niveau de jeu face à des Mancuniens qui, même en ayant perdu Cristiano Ronaldo, semblaient plus forts que jamais. Et le Barça s’y est employé. Et comment! Non pas tant en changeant son style de jeu: la possession de balle est restée hégémonique, autour de 70%. Mais en se créant beaucoup plus d’occasions qu’il y a deux ans, et en concédant largement moins. Une maîtrise quasi-totale. Mais aussi en trouvant des ressources psychologiques pour se relever de l’égalisation de Rooney, au bout d’un une-deux avec Giggs pourtant hors-jeu (34e) et sur l’un des deux tirs au but seulement de MU en première période. Quelques minutes à peine après l’ouverture du score de Pedro, délicieusement servi à droite par un Xavi très entouré (27e). C’était la première période, et la parité au tableau d’affichage semblait équitable. Après la pause, MU a disparu de la circulation du ballon, totalement préemptée par les Espagnols. Surtout, Messi faisait basculer le match. A sa manière, pleine de vivacité, d’une frappe soudaine sur laquelle Evra était en retard et qui trompait Van der Sar (54e). L’Argentin égalait ainsi avec son 12e but le record de réalisation en une saison de Ligue des champions établi par Van Nistelrooy en 2002-2003, sous le maillot de… Manchester United.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *