Football : Hommage au joueur du FC Séville Antonio Puerta

Football : Hommage au joueur du FC Séville Antonio Puerta

L’Espagne unanime a rendu un vibrant hommage mercredi au joueur de football Antonio Puerta, décédé mardi, dont la dépouille a été saluée dans la nuit par des milliers de supporteurs sévillans. Le défenseur du FC Séville est mort mardi à l’âge de 22 ans, après avoir subi plusieurs arrêts cardiaques samedi pendant et après un  match de la 1re journée du Championnat d’Espagne contre Getafe. Il devait être inhumé mercredi à 12h00 GMT au cimetière sévillan de San Fernando, a indiqué son club. «Puerta, ami, Séville est avec toi», ont scandé des supporteurs frères ennemis du FC Séville et du Bétis Séville réunis par l’émotion, alors que le corps du jeune footballeur était transporté de l’hôpital vers le stade Sanchez Pizjuan, où une chapelle ardente a été installée au milieu de la nuit. Des milliers de supporteurs des deux clubs rivaux de la capitale sévillane se sont relayés au stade pendant toute la nuit pour déposer écharpes, bougies, et des dizaines de couronnes de fleurs près de la dépouille de Puerta. Le cercueil du joueur était recouvert d’un drapeau du centenaire du club sévillan. A ses côtés avaient été disposés les plus récents trophées remportés par le FC Séville, notamment la Coupe de l’UEFA gagnée la saison dernière. Les joueurs du FC Séville, rentrés d’urgence d’Athènes où ils devaient disputer un match de phase préliminaire de la Ligue des champions contre l’AEK Athènes, se sont immédiatement rendus au stade Pizjuan vers 00h35 GMT. Accompagnés du président du club, José Maria del Nido et de l’entraîneur Juande Ramos, ils ont été ovationnés par environ 20.000 supporteurs, aux cris de «Sevilla ! Sevilla ! Sevilla!», de même que la famille du joueur et sa compagne, Mar, enceinte de sept mois.
 Tous les journaux espagnols rendaient également hommage au défunt mercredi.
«Antonio Puerta, l’injustice de mourir à 22 ans. Pourquoi ?», titrait en Une le quotidien sportif Marca. «Sévilliste, je le serai jusqu’à la mort», titrait son concurrent AS, citant des propos de Puerta, un Sévillan formé au club, tandis que pour le quotidien La Razon «Le coeur du football s’est arrêté». «Pleurs pour Puerta», titrait pour sa part le quotidien catalan La Vanguardia, qui s’interrogeait comme plusieurs autres journaux sur les raisons de ce décès et notait que 180 sportifs espagnols étaient décédés de mort subite en Espagne entre 1995 et 2006.
Cette mort qui a «ému l’opinion publique», amène à «s’interroger sur les exigences du sport professionnel» écrivait pour sa part le quotidien El Pais dans un éditorial, rappelant que le FC Séville avait programmé 4 matches «de haut niveau» en 9 jours. De nombreuses personnalités du monde du football étaient attendues mercredi à Séville pour un dernier hommage à Puerta. Le Real Madrid a annulé le match du Trophée Santiago Bernabeu prévu mercredi soir contre le Sporting Lisbonne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *