Football : L IRT peine à trouver un successeur à son président

Football : L IRT peine à trouver un successeur à son président

Après une longue période d’hésitation, le président de l’IRT, Adil Dfouf, vient de jeter l’éponge. La désignation de son successeur n’est pas chose facile, surtout que le club passe par des moments très difficiles de son parcours, faute de moyens financiers. Quelques prétendants à la tête de ce club sont connus de la scène footballistique locale tels que l’ancien président de l’IRT Abdeslam Arbaïn et l’ex-footballeur international marocain Mohamed Sabek d’origine tangéroise et plus connu par «Simo». Le dossier est actuellement entre les mains des autorités locales dont le soutien a toujours constitué la principale source de financement pour l’Ittihad. Les concertations menées par les autorités avec les personnalités locales et les représentants des associations sportives des supporters et anciens joueurs de l’IRT devraient prendre du temps.  Candidat malheureux sous l’étiquette du Parti authenticité et modernité (PAM) lors du dernier législatif partiel du 4 octobre, M. Dfouf a pris, il y a moins de deux ans, les commandes de l’Ittihad en remplacement à l’époque du président démissionnaire, Brahim Dahbi. Son élection à la tête de l’IRT avait pour objectif de relancer le club qui traversait une mauvaise passe. L’ancien président n’a pas réussi avec le soutien des membres de son bureau à gagner le pari de faire revenir l’Ittihad en première division du Groupement national de football (GNF I). Pis, l’équipe accumule, depuis, de mauvais résultats. Elle est actuellement en bas du classement au championnat cette saison. Ce qui a poussé les responsables locaux et les associations sportives à tirer la sonnette d’alarme pour sauver les meubles. Parmi leurs revendications, ils ont appelé à la démission de M. Dfouf auquel ils attribuaient la mauvaise gestion du club. Les choses ont empiré lorsque le club s’est trouvé dans l’incapacité de payer les salaires et les primes des joueurs. Ces derniers et l’ensemble de leur staff technique n’ont pas reçu leurs honoraires des trois derniers mois. Ce qui a entraîné une perturbation dans les entraînements des joueurs, lesquels ont observé une grève de protestation juste une semaine avant l’Aïd Al Adha. La crise que vit le club et la pression des responsables et du public ont poussé M. Dfouf à démissionner. En attendant de trouver un nouveau président, l’association des anciens joueurs de l’IRT vient de lancer un appel à travers un communiqué pour la création d’une nouvelle commission de transition constituée des acteurs sportifs locaux, la tenue de l’élection démocratique du futur bureau ainsi que l’examen et la révision de la politique de recrutement et de la formation des cadres au sein du club.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *